Accueil
Soins, accueil, formation... l'Abej Solidarité vient en aide aux sans-domicile des Hauts-de-France
Partager

Soins, accueil, formation... l'Abej Solidarité vient en aide aux sans-domicile des Hauts-de-France

Un article rédigé par Jean Duquesne - RCF Hauts de France, le 19 janvier 2023  -  Modifié le 19 janvier 2023
Tous frères • RCF Hauts de France A l'Abej Solidarité, des sans-domiciles retournent sur le chemin du travail

Imaginez un lieu où un hangar et un magasin sont à la disposition des personnes sans domicile pour se remettre doucement sur le chemin du travail. Ce n'est pas un rêve mais une réalité à la Ressourcerie de Villeneuve d'Ascq (59). Tenue et organisée par l'Abej Solidarité, nous y avons rencontré bénévoles et employés, dont certains qui vivaient avant des situations très difficiles. 

Abej Solidarité Abej Solidarité

La Ressourcerie de l'Abej Solidarité se compose en deux parties : la ressourcerie, un magasin où des clients peuvent faire leur achat. Et le dépôt, où sont stockés les dons des particuliers. Et c'est justement au dépôt que tout commence. Grâce au dispositif : premières heures en chantier. Les personnes vivant à la rue consacrent quelques heures de leur semaine pour donner un coup de main à la réception des colis, le nettoyage et le rangement. Une façon de se remettre gentiment sur les rails du monde professionnel. "Ce sont des personnes qui ont un parcours d'errance. Ils sont exclusivement à la rue. Ils travaillent 3 heures par semaine et c'est bien sûr rémunéré", explique Carole Thibault, coordinatrice du dispositif premières heures en chantier. 


A la Ressourcerie, on passe aux choses plus sérieuses. Dans le magasin, tous les employés que vous croiserez ont connu des situations difficiles, voire la rue pour certains. Ils accueillent les clients, rangent les rayons et passent aussi à la caisse. Bref, un job complet qui offre une formation indispensable et permet aussi de reprendre confiance en soi. "J'ai vu un vrai changement psychologique chez des collègues. Parfois ils sont seuls, isolés... Ici on voit du monde et on reprend le chemin de la vie active, la vie de tous les jours", ajoute Ludivine, une employée du magasin.


Point positif aussi chez les clients : les objets sont issus de la récupération, et sont généralement moins chers que dans les autres commerces. La Ressourcerie fait en tout cas le bonheur de Dalila, cliente habituée du magasin : "J'adore chiner, chose qui n'était plus possible pendant le Covid. Ici, c'est le lieu idéal. On aime les objets de seconde main qui en plus ne nous coûtent pas trop cher". 


 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don