Accueil
Quels impacts ont les installations et ouvrages sur le littoral et en mer ?
Partager

Quels impacts ont les installations et ouvrages sur le littoral et en mer ?

RCF Hérault, le 28 mars 2022  -  Modifié le 28 mars 2022
Sous le chêne Quels impacts pour les installations et ouvrages sur le littoral et en mer ?

Jean-Noël Marien interroge aujourd'hui Raphael CERTAIN, océanographe, Maître de Conférences à l'Université de Perpignan, qui travaille au CEFREM (centre de formation et de recherche sur les environnements méditerranéens), laboratoire qui dépend du CRNS.

Notre littoral et la haute mer sont depuis longtemps convoités par l’homme. C’est bien sûr le cas le long de notre littoral languedocien. Il suffit de se promener le long du littoral pour voir que celui-ci est de plus en plus encombré. Ports, stations et activités touristiques, aménagements côtiers, aquaculture, bientôt éoliennes et sans doute bien d’autres infrastructures... Bref, on est loin de la mer avec la pêche côtière comme seule activité traditionnelle.

Notre Méditerranée est devenue une nouvelle frontière. Alors, quels sont les enjeux,  peut-elle faire face à cette pression de plus en plus forte ?

® RCF34 - Littoral à Palavas-les-Flots ® RCF34 - Littoral à Palavas-les-Flots

 

Le fonctionnement du littoral méditerranéen est de plus en plus perturbé par la multiplication des installations humaines, et en particulier les ports de plaisance. Cela entraîne des effets importants de dépôt des alluvions et sables, provoquant ainsi des phénomènes d’érosion, de submersion ou à l’inverse, d’accumulation de sables.


On a défini dans un premier temps les différentes parties des espaces maritimes, du littoral à la haute mer  Le littoral, en particulier sableux, est soumis à des  phénomènes d’érosion, de submersion car il concentre un maximum de l’énergie des vagues

Aujourd’hui, les principales activités et infrastructures sur le littoral, et plus particulièrement sur notre façade méditerranéenne sont les ports (dont la plupart sont récents pour la plaisance et ne tiennent pas toujours compte des phénomènes naturels (ensablement, dépôt des sédiments)… Egalement,  les apports terrestres sont en forte diminution et n’engraissent plus suffisamment le littoral, un peu partout, à des degrés divers.


Ces activités et infrastructures induisent nombre de perturbations avec une amplification du déplacement du trait de côte, un recul des cordons dunaires sur la majorité du littoral, de l’érosion et des submersions marines. Le changement climatique impacte ces processus, avec une élévation attendue du niveau de la mer de plusieurs dizaines de centimètres d’ici la fin du siècle.

Il est possible de modifier les trajectoires attendues, mais il  faut une volonté politique forte sur le long terme. Les données scientifiques sont là et à disposition des décideurs.

Les enjeux et perspectives économiques peuvent  être revus à l’aune des enjeux environnementaux et il  existe une complémentarité possible entre les différents enjeux.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don