Accueil
Qu'as-tu fait de ton frère de la rue ?
Partager

Qu'as-tu fait de ton frère de la rue ?

RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Le Temps de le dire Qu'as-tu fait de ton frère de la rue ?
En cette Journée mondiale du refus de la misère, nous sommes invités, sans condescendance ni fausse charité, à écouter les gens de la rue et à nouer avec eux une relation vraie.
podcast image par défaut
C'est l'histoire d'un homme âgé d’une cinquantaine d’année, au regard fatigué et aux vêtements usés qui prend la parole dans une rame du métro parisien. Évoquant sa situation en quelques mots : "En raison d’un licenciement économique illégal, j’ai perdu mon emploi, je me retrouve à la rue : aidez-moi par un ticket restaurant ou quelques euros afin de m’acheter un repas chaud, payer une chambre d’hôtel et rester propre." Une fois cette prise de parole terminée, l’homme se présente devant chaque passager en tendant la main. Les personnes présentes dans le métro ne répondent ni par un regard ni par un sourire. C’est alors que l’homme sans domicile fixe rétorque au silence d’un passager à qui il avait lancé un simple et cordial : "Bonjour Monsieur !", une vraie leçon : "Monsieur, vous pourriez au moins me répondre. Ce serait une façon pour moi de rester vivant, de rester digne."

 

La 31e Journée mondiale du refus de la misère

Chaque année, le 17 octobre c'est la Journée mondiale du refus de la misère. Une journée pour faire tomber les préjugés sur la pauvreté, née de l'initiative du Père Joseph Wresinski (1917-1988) mort il y a 30 ans cette année. C'est aussi le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. À 18h30 ce soir, un rassemblement citoyen est organisé place du Trocadéro à Paris, sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme.

 

 

La pauvreté en France en 2018

L'observatoire des inégalités a publié la semaine dernière un rapport montrant que depuis dix ans, le nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté en France augmente. Cinq millions de Français sont considérés comme pauvres, avec un revenu de moins de 850 euros par mois. Ce rapport montre également que ce qui se passe aujourd'hui dans les sociétés occidentales n'est pas un appauvrissement massif des plus pauvres, mais une augmentation du nombre de personnes qui décrochent du niveau de vie des classes moyennes. > En savoir plus

 

logo_pf_2013.jpgVOUS AVEZ DIT FRAGILE ? Rendez-vous mensuel, réalisé en partenariat avec l'association Participation et Fraternité,  Vous avez dit fragile ? donne la parole aux personnes isolées, en situation de précarité, malades... Des personnes que la vie a fragilisées. Parce que la parole des personnes fragiles doit être entendue, RCF et l'association Participation et Fraternité veulent faire entendre sur les ondes l'espérance que redonne la joie d'être ensemble. Chaque mois, les personnes qui participent à l'émission se réunissent deux ou trois fois dans les semaines qui précèdent la séance d'enregistrement. Le concept de l'émission est porté par la conviction que c'est dans la rencontre que l'on partage, et que pour bien se rencontrer il faut passer du temps ensemble.
> En savoir plushttps://www.rcf.fr/vie-quotidienne/vous-avez-dit-fragile

 

Se rencontrer, un premier pas contre la misère

Cette journée du refus de la misère, nous sommes invités, sans condescendance ni fausse charité, à écouter ces frères et sœurs de la rue qui attendent que nous soyons humains pour nouer avec eux une relation vraie. "Un simple bonjour ça fait beaucoup de choses, constate Lauriane Clément, on peut aller voir la personne, et juste être à l'écoute de ce qu'elle a à nous dire."

L'écoute, pour savoir qui est l'autre et aller au-delà des préjugés sur la pauvreté. "À partir du moment où on s'est regardés dans les yeux, où on s'est serré la main où on se connaît, on commence à comprendre qu'il y a une personne en face qui a son histoire, qui a sa vie... et les fausses idées qu'on a dans la tête, les étiquettes, tombent", comme a pu l'expérimenter Jean-Marc Potedevin, fondateur du réseau social Entourage. Il vient de publier avec Anne Lorient et Lauriane Clément, l'ouvrage "Humains dans la rue - Histoires d'amitiés avec ou sans abri" (éd. Première Partie).

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don