Accueil
Mieux communiquer avec les personnes sourdes et malentendantes
Partager

Mieux communiquer avec les personnes sourdes et malentendantes

RCF,  -  Modifié le 13 avril 2021
Je pense donc j'agis Mieux communiquer avec les personnes sourdes et malentendantes
Selon l’OMS, 466 millions de personnes souffrent de déficience auditive dans le monde. Des actions solidaires pour interagir davantage avec elles sont mises en place par des associations.
Jo Hilton on Unsplash Jo Hilton on Unsplash

Différentes façons de communiquer

Le moyen le plus connu par le grand public pour communiquer avec les personnes sourdes est la langue des signes. "C’est une langue à part entière comme l’anglais ou l’allemand" indique Thi-My Gosselin, fondatrice et présidente de l’association Signes et Paroles. Une autre façon d’intégrer les individus atteints de surdité à la société est la Langue française Parlée Complétée (LFPC), qui est "totalement différente de la langue des signes" explique Pierre-Christophe Merlin, président de l’Association nationale pour la Langue française Parlée Complétée (ALFPC). Ce mode de communication vise à favoriser la compréhension de la parole en complétant le discours avec des mouvements de mains. Après avoir appris que sa fille était sourde, le président de l'association précise "nous avons bénéficié d’un soutien psychologique en nous expliquant qu’avec la LFPC des solutions existent".
 

Des actions solidaires favorisant l’intégration

Différentes associations agissent pour favoriser l’intégration des personnes sourdes dans la société. Signes et Paroles organise des rencontres et des initiations à la langue des signes pour démocratiser ce mode de communication. "Une grande partie des bénévoles sont eux-mêmes concernés par la surdité" souligne Thi-My Gosselin, qui a notamment organisé l’opération "Audition du cœur" pour collecter les appareils auditifs et les envoyer dans un orphelinat au Vietnam. L’ALFPC a permis à Pierre-Christophe Merlin "de communiquer plus facilement avec ma fille et d’anticiper la suite, l’entrée à l’école par exemple". Ce dernier souligne l’importance de l’action des entreprises pour accompagner les personnes sourdes dans la vie active. 
 

Communiquer et sensibiliser sur la surdité 

Beaucoup de médias font des efforts pour inclure les malentendants en mettant des sous titres. "Il faut que ça soit fait de manière très complète et professionnelle" indique Pierre-Christophe Merlin qui insiste sur la sous-représentation des sourds dans la culture comme dans les films ou les séries. Vivien Fontvieille, membre de l'Association française des interprètes et traducteurs en langue des signes (AFILS), exerce le métier d’interprète en langue des signes et explique que "suivre un journal télévisé à l’aide de la langue des signes est une grande avancée". Parallèlement, le contexte sanitaire a rendu la compréhension du message plus compliquée pour les personnes sourdes à cause des masques qui empêchent la lecture labiale. Thi-My Gosselin a pris l’initiative "de créer des masques transparents pour inclure les personnes sourdes qui sont maintenant homologués".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don