Accueil
Mahaut et les Besse : le défi de la cohabitation intergénérationnelle
Partager

Mahaut et les Besse : le défi de la cohabitation intergénérationnelle

Un article rédigé par Marine Samzun - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 20 juillet 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
#MarseilleFraternelle Mahaut et les Besse : le défi de la cohabitation intergénérationnelle

Depuis septembre 2021, Mahaut, étudiante de 21 ans et Jean-Marie et Marie-Claude Besse, 92 et 89 ans, vivent ensemble dans le cadre d'une cohabitation intergénérationnelle. En jeu : un logement à moindre frais pour l'étudiante, une présence rassurante pour le couple de seniors, et une atmosphère de famille pour tous les trois. 

Le défi de la cohabitation intergénérationnelle Le défi de la cohabitation intergénérationnelle

70 années les séparent. Mais un quotidien partagé les rapproche chaque jour : entre Mahaut, étudiante de 21 ans en alternance à Simon de Cyrène, et le couple Besse, "ça a matché tout de suite", confient-ils de concert. 

 

Grâce à l'association Ensemble 2 Générations, Mahaut a pu trouver un logement à moindre frais en arrivant à Marseille. De fait : elle dispose d'un logement gratuit et mitoyen des Besse contre services. De leur côté, le couple de seniors cherchait une présence rassurante la nuit, condition d'un maintien à domicile. 

 

Combler deux solitudes

 

Dans le "contrat" de cohabitation intergénérationnelle d'un an, Mahaut s'engage à passer voir les Besse tous les jours après ses cours, et dîner un soir par semaine avec eux. Lors de ces moments privilégiés, elle prend des nouvelles, mais elle accompagne aussi Marie-Claude Besse pour des courses et bénéficie de ses conseils mode, toujours avisés ! 

 

Pour le couple de seniors, c'est une bouffée de jeunesse quotidienne. Pour Mahaut, fraîchement arrivée à Marseille, ce sont des moments forts où elle peut collecter un "héritage de valeurs de nos aînés", comme elle le décrit. "Ce sont des moments où le temps s'arrête, ça permet de se recentrer sur la relation humaine", poursuit la jeune étudiante, pour qui cette expérience a confirmé l'orientation dans le domaine social. 

 

Une "ambiance de famille"

 

Selon l'étudiante qui poursuit sa formation à Paris, impossible de couper les liens avec les Besse. "On s'appellera et quand je passerai sur Marseille je viendrai dîner avec vous", promet-elle. Côté Besse, le couple compte bien poursuivre l'aventure l'année prochaine, "avec une Mahaut bis", espère Jean-Marie. 

 

Grâce à cette "ambiance de famille" dépeinte par Marie-Claude, Mahaut déclare avoir "gagné une nouvelle paire de grand-parents", et les Besse, "une enfant en plus". 

 

 

Abonnez-vous à notre chaîne de podcasts #MarseilleFraternelle

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don