Accueil
​Livradois-Forez et Velay : Un projet à l’étude autour du chemin de fer.
Partager

​Livradois-Forez et Velay : Un projet à l’étude autour du chemin de fer.

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire,  -  Modifié le 2 février 2021
Développer le tourisme, le transport de voyageurs ou de marchandises ou encore les mobilités douces, le syndicat ferroviaire ne manque pas d’idées.
Syndicat ferroviaire du Livradois forez Syndicat ferroviaire du Livradois forez

150 kilomètres de rail sur 3 départements : la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme et la Loire. Ils appartiennent depuis plus de 30 ans au syndicat ferroviaire qui assure l’entretien ou le developpement de ces voies ferrées. Le syndicat souhaite aujourd’hui accentuer son développement.

Pour cela deux études ont été lancées. Une première marketing qui concerne la partie touristique. Elle est financée par l’Agglomération du Puy-en-Velay. Les rails du Livradois-Forez sont empruntés par près de « 20.000 visiteurs chaque année » explique Jean-Benoît Giraudet, maire de la commune de Saint-Vincent et actuel président du syndicat ferroviaire. Ses conclusions devraient être rendues fin mai 2021.

Une enquête pour identifier les besoins

Une deuxième étude portée par l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), Railcoop et le Syndicat ferroviaire concernant la partie transport de marchandises et de voyageurs. Par ailleurs, un questionnaire disponible en ligne  et en version papier. « L’idée c’est d’ouvrir la réflexion aux habitants » précise Guillaume Sournac, coordonnateur de projets au sein du syndicat. L’objectif c’est bien de faire un état des lieux pour voir le niveau d’engagement des acteurs locaux et des habitants sur ce projet.
 

Mobilités douces, tourisme et transport de marchandises

Le projet vise à développer encore un peu plus les rails du Livradois-Forez. Notamment en ce qui concerne les mobilités douces en lien avec les territoires. Ensuite, c’est de voir comment on peut arriver à développer le tourisme. En Haute-Loire, ça concerne essentiellement la vallée de l’Arzon et surtout le secteur de la Chaise-Dieu. Enfin, de nouvelles offres pourraient être proposées aux voyageurs pour ceux qui travaillent proches des gares. Ainsi que le transport de marchandises, le fret qui pourrait jouer un rôle important dans le futur, avec l’ouverture à la concurrence de certaines lignes et la fin du monopole de la SNCF. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don