Accueil
Le Présage : premier restaurant marseillais à carburer à l'énergie solaire
Partager

Le Présage : premier restaurant marseillais à carburer à l'énergie solaire

Un article rédigé par Marine Samzun - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 27 décembre 2021  -  Modifié le 27 décembre 2021
Commune Planète (Aix-Marseille-Provence) Le premier restaurant solaire au monde ouvrira à Marseille en 2023

Cuisiner des plats gastronomiques grâce à l'énergie solaire : c'est le pari du "Présage", première "guinguette solaire" en Europe, installée à Marseille. Forte du succès de ce prototype qui a su se faire une place au soleil, l'équipe du "Présage" souhaite aujourd'hui lancer son premier restaurant solaire gastronomique au monde en 2023.

Un miroir de 8m² permet de concentrer la lumière du soleil pour chauffer les aliments Un miroir de 8m² permet de concentrer la lumière du soleil pour chauffer les aliments

Avec plus de 2900 heures d’ensoleillement en 2021, c’est à Marseille que le soleil brille le plus en France. Pourquoi ne pas utiliser cette ressource pour la transformer en énergie, notamment pour cuisiner ? C’est sur cette intuition que s’est créé « Le Présage » , première « guinguette solaire » en France, et même en Europe. Lancée en 2015 et installée depuis avril 2021 à Château-Gombert, dans le 13e, à Marseille, cette cantine mobile a aujourd’hui vocation à se développer pour devenir le premier restaurant solaire gastronomique au monde.

Aller au bout de la logique "locale"

A l'origine, Pierre-André Aubert, ingénieur de formation reconverti dans la gastronomie, souhaitait cuisiner en s'approvisionnant en produits locaux et de saison. "Etant à Marseille, je me suis dit : pourquoi ne pas aussi utiliser la source d'énergie locale, à savoir le soleil". Retrouvant sa casquette d'ingénieur, il réunit alors plusieurs experts pour leur soumettre son projet.

Après plusieurs tentatives, il aboutit au prototype qui fonctionne aujourd'hui : "un miroir de 8m² qui agit comme une loupe pour concentrer la lumière du soleil et ensuite la récupérer pour chauffer une plaque en fonte jusqu'à 400 degrés", explique le chef du Présage. 

Transformer en profondeur la société 

D'avril à décembre dernier, ce restaurant solaire a ainsi servi 30 couverts chaque midi, attestant ainsi la viabilité du concept. "C'est du bon sens", poursuit Pierre-André Aubert, "il s'agit de faire avec ce qui est disponible".

Mais si aucun autre restaurant ne s'était encore lancé dans l'aventure, c'est "parce que ces manières de cuisiner sont plus complexes et qu'elles demandent un investissement de base conséquent", admet-il. Mais le chef du présage est optimiste pour l'avenir : "avec les prix de l'énergie qui augment, c'est un investissement qui devrait nous apporter un vrai avantage concurrentiel : l'énergie solaire est gratuite !"

Au-delà de l'originalité d'un tel concept, Pierre-André Aubert et son équipe affichent leur ambition de contribuer à construire un "futur délicieux" : "si on arrive à transformer nos manières de manger et de produire notre alimentation, on peut aussi transformer notre société". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don