Accueil
Ecourues de la Maine : des vélos, des voitures et même des obus retrouvés dans la rivière !
Partager

Ecourues de la Maine : des vélos, des voitures et même des obus retrouvés dans la rivière !

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou - RCF Anjou,  -  Modifié le 25 octobre 2019
Depuis mi-septembre, le niveau de la Maine et de la Sarthe est abaissé exprès pour entretenir les écluses et les rives. Cela permet aussi de ramasser les déchets dans le lit des rivières.
2019 RCF Anjou - Bidons, plastique, bouteilles de bière... l'équipe de nettoyage récolte près d'une tonne de déchets par jour dans la Maine. 2019 RCF Anjou - Bidons, plastique, bouteilles de bière... l'équipe de nettoyage récolte près d'une tonne de déchets par jour dans la Maine.

Depuis mi-septembre, ce sont les écourues de la Maine et de la Sarthe. Le niveau de ces cours d’eau a été abaissé, ce qui permet d’entretenir les écluses et les rives, mais également de ramasser les déchets jetés dans les cours d’eau.

Pour accomplir cette tâche, le Département emploie des salariés en insertion. Cette semaine, six travailleurs du Ciene, un chantier d’insertion des Restos du Cœur, ont ainsi nettoyé les rives de la Maine, à Angers.

Bouteilles de bière et batteries de voitures

Munis de bottes, de salopettes imperméables et de gants, les nettoyeurs sillonnent la berge pour récolter tous les déchets qu’ils empilent dans une benne.

« On a trouvé beaucoup de verre, du plastique, de la ferraille, beaucoup de bouteilles de bière, des batteries de voitures, des bidons, des pneus… » énumère Romain, qui encadre l’équipe.

En un mois, les nettoyeurs ont déjà récolté 2,5 tonnes de ferraille, plus d’un mètre cube de verre, mais également une trentaine de vélos, deux carcasses de voiture, et même deux obus de la Seconde guerre mondiale !

Navigation interdite

Les écourues ont toujours lieu à partir de mi-septembre, car c’est le moment le plus propice. « On est à la fin de l’été, donc le niveau d’eau est naturellement bas dans les rivières », explique Pierre Cumin, qui supervise l’opération pour le Département.

« Et en même temps, poursuit-il, la saison touristique de l’été est terminée donc on gêne le moins de gens possible, puisque pendant les écourues, les cours d’eau ne sont pas navigables. »

Les écourues de la Maine ont débuté le 23 septembre. Il a fallu trois jours pour faire baisser le niveau de l’eau de plus d’un mètre. « On a des ouvrages qui barrent le cours naturel de la Maine pour maintenir un niveau suffisant pour permettre la navigation, explique Pierre Cumin. Il suffit d’ouvrir ces vannes-là pour chasser l'eau et faire baisser le niveau. »

Des écourues tous les trois ans

En plus du nettoyage, les écourues servent également à entretenir les portes des écluses et les perrés, les murs de pierre qui bordent la rivière. C’est également le moment d’arracher la jussie, une herbe tropicale qui envahit les berges.

Les écourues de la Maine et de la Sarthe durent jusqu’à mi-novembre. Elles ont lieu tous les trois ans pour chaque rivière. L’année prochaine, ce sera le tour du Loir, avant la Mayenne et l’Oudon, dont le niveau sera abaissé en 2021.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don