Accueil
Brésil résiste : un défenseur de la forêt menacé #JeudiPhoto
Partager

Brésil résiste : un défenseur de la forêt menacé #JeudiPhoto

Un article rédigé par Stéphanie Gallet, Melchior Gormand - RCF, le 8 septembre 2022  -  Modifié le 9 septembre 2022
Jeudi Photo - Agir pour le monde Brésil résiste : un défenseur de la forêt menacé #JeudiPhoto

Chaque semaine, Stéphanie Gallet décrypte une photo sélectionnée par le CCFD-Terre solidaire. La photo du jour nous emmène au Brésil. C’est un portrait du cacique Ninawa, l’une des sentinelles de la forêt Amazonienne. Une photo signée Jean-Claude Gérez.

© Jean-Claude Gérez © Jean-Claude Gérez

Quelle est la photo du jour ?

 

C’est un portrait d’indien, un indien d'Amérique. 
Et ce qu’on remarque en premier lieu, c’est bien-sûr sa coiffe somptueuse faite de plumes rouges qui encadre sa tête et descend jusqu’à sa taille. 
Tout autour de ses yeux, l'homme a le visage peint en rouge. Il porte des colliers et des bracelets de perles. Il est vêtu d’une longue tunique tissée avec des motifs en jacquard jaunes et noirs. 

 


Au niveau de son cou, une tache turquoise attire notre regard, son t-shirt dépasse un peu de sa tunique et sa couleur vive fait écho au bleu magnifique du ciel. Cet homme est de face, il nous regarde fièrement, il a l’air extrêmement déterminé. Sans aucun doute, c’est une photo posée, l’homme a mis ses plus beaux atouts, et il se tient devant un paysage impressionnant : une large rivière coule derrière lui et il y a une forêt dans l'arrière-plan.

 

Qui est cet indien ?

 

Cet homme, c’est le cacique Ninawa. Il est le chef des Huni Kuin. Nous sommes dans le village de Formiga, à l’extrême Nord-Ouest du Brésil dans l'État de l’Acre à la frontière avec le Pérou. 


La rivière, c’est le rio Envira et la forêt, vous l’avez compris, c'est la forêt amazonienne. Le cacique Ninawa a une quarantaine d’années, il est membre de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, c’est l’une des grandes voix de l’Amazonie et il consacre sa vie à défendre cette forêt. Pour lui, "sauver la forêt est un devoir pour tous, car les Huni Kuin et l’humanité toute entière ont besoin de la nature pour survivre".

 

Une photo qui n'a pas été choisie au hasard

 

Nous sommes à un mois des élections présidentielles au Brésil et c’est aujourd’hui qu’est publié le troisième baromètre sur la situation des droits humains dans ce pays. Cette étude mesure l’impact des politiques menées par le Gouvernement Bolsonaro. 
Le Président brésilien n’aura eu de cesse de promouvoir le développement de méga-projets industriels et agro-industriels, au détriment de l’environnement et des peuples autochtones qui y vivent. La déforestation détruit les sources de nourriture de ces indiens, leurs plantes médicinales et leur spiritualité qui intimement liée à la nature.


Une photo triste ?

 

C’est une photo manifeste, où le cacique Ninawa se présente vraiment comme un gardien de la forêt amazonienne. Il témoigne avec force et bravoure que les peuples indigènes, en étant les sentinelles de cette forêt, sont une richesse pour l'humanité. 


La photo a été prise par Jean-Claude Gérez, un journaliste photographe installé au Brésil depuis 2005. Cette photo est extraite d’un reportage sur le combat des Huni Kuin. 


En regardant cette photo, ne nous arrêtons pas à la splendeur de la coiffe. Ce qu’elle montre, c’est avant tout un territoire et des peuples en danger.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don