Accueil
Avec les bureaux du coeur, les étudiants en situation précaire s’installent dans les locaux des entreprises
Partager

Avec les bureaux du coeur, les étudiants en situation précaire s’installent dans les locaux des entreprises

Un article rédigé par Jean Duquesne - RCF Hauts de France, le 5 mai 2023  -  Modifié le 5 mai 2023
Tous frères • RCF Hauts de France Quand les entreprises ouvrent leurs locaux aux jeunes en situation précaire


Une idée solidaire qui vaut le détour. Lancé par le souffle du Nord, le concept des bureaux du cœur est simple : accueillir les jeunes sans moyen financier dans les locaux des entreprises. Qui sont souvent grands, bien équipés et non utilisés la nuit. Reportage dans les locaux du Souffle du Nord à Marcq-en-Baroeul.

Les Bureaux du Coeur Les Bureaux du Coeur

 

Le Souffle du Nord n’en n’est plus à sa première initiative solidaire dans les Hauts-de-France. Et depuis la fin de l’année 2022, les bureaux du cœur ont rejoint l’aventure dans la région. En tant qu’initiateur du projet, le Souffle du Nord montre l’exemple. Hugo, un jeune d’une vingtaine d’années, a été accueilli dans les locaux de Marcq-en-Baroeul. Sa chambre ? Une salle de réunion le jour, qui se transforme en son lieu de vie la nuit. “Il y avait déjà le coin couchage dans la pièce. On a rajouté des rideaux et petits accessoires de rangement mais pas de quoi ruiner l’entreprise” expliquent Anne et Anaïs, deux collaboratrices du Souffle du Nord. 

 

Car oui, elle est bien là l’idée. Quel dommage d’avoir des locaux spacieux et confortables si c’est pour qu’ils ne servent pas la moitié du temps. Un lit, une table de chevet sans oublier l'incontournable machine à café, et voilà un endroit douillet bien plus confortable que la rue, n’est-ce pas ? “On cherche des entreprises qui ont des locaux adaptés, avec des gens qui sont sans domicile ou ont des problèmes de logement temporaires” continuent les deux collaboratrices. Normalement, cette occupation ne se fait que lorsque l’entreprise est inoccupée. Soit la nuit et parfois le week-end. En revanche, si l’entreprise est en capacité de l’héberger le jour, c’est un bonus incontestable. 

 

Une occupation le temps de stabiliser sa situation 

 

Quand on se retrouve à la rue, que le froid, la faim et le stress sont omniprésents, c’est presque impossible de se concentrer sur d’autres priorités, comme retrouver un emploi par exemple. C’est totalement la situation dans laquelle s’est retrouvé Hugo, le jeune accueilli par le Souffle du Nord : “Je vivais dans une tente, ça allait l’été mais avec le froid la situation devenait très difficile. Il fallait que je trouve un logement durable pour m’en sortir”.  

 

Se retrouver à la rue, une situation qui peut arriver très vite, et à n’importe qui. Hugo témoigne : “J’étais étudiant dans une école de musique. Le Covid est arrivé, je n’ai pas réussi à gérer… Et tous les spectacles que j’avais ont été annulés. Je suis tombé dans la précarité”. 

 

En attendant, les bureaux du cœur sont toujours à la recherche de nouvelles entreprises qui acceptent de prêter leurs locaux. Conditions : avoir une pièce qui peut faire office de coin couchage, une cuisine avec un peu d'équipements, et dans l’idéal des douches. Si c’est le cas, vous pouvez vous faire connaître via le mail : bueauxducoeur@lesouffledunord.com

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don