Accueil
RCF ArcelorMittal Dunkerque : le grand public invité à découvrir le projet de décarbonation
Partager

ArcelorMittal Dunkerque : le grand public invité à découvrir le projet de décarbonation

Un article rédigé par Anne HENRY - RCF Hauts de France, le 12 juin 2024  -  Modifié le 12 juin 2024
Commune planète • RCF Hauts de France Décarbonation d'ArcelorMittal Dunkerque : visite au coeur de l'acierie

Depuis le lancement d’un débat public à Dunkerque sur le projet de décarbonation de l’acier d’ArcelorMittal, des visites du site sidérurgique sont proposées au grand public. A l’occasion de l’une d’entre elles le 29 mai 2024 dernier, un point a été fait sur l’avancée du projet.

Visite du grand public, au coeur d'ArcelorMittal Dunkerque  Crédit Anne Henry RCF Hauts de France Visite du grand public, au coeur d'ArcelorMittal Dunkerque Crédit Anne Henry RCF Hauts de France

Anciens salariés, étudiants ou encore voisins de l’usine … chacun est invité à venir découvrir  lors d’un circuit en bus de trois heures, les 550 hectares  du site d’ArcelorMittal Dunkerque, situé en bord de mer. Casques sur la tête, les visiteurs suivent les différentes étapes de fabrication d’une bobine d’acier, des quais de déchargement des minerais de fer des bateaux, à la Cokerie, les Hauts Fourneaux, l’aciérie, jusqu’au laminage de l’acier primaire. L’affinage est ensuite réalise ailleurs, sur le site de la commune voisine Mardyck où un revêtement en zinc est posé sur l’acier. Au loin, entre deux bâtiments, on repère un espace vert qui sera dédié aux futures installations de décarbonation : une unité de réduction du minerai de fer et 2 fours électriques, qui remplaceront un des deux hauts-fourneaux en activité.

Le site d’ArcelorMittal Dunkerque est le plus gros site d’Europe du premier groupe sidérurgiste mondial : 3500 salariés et production de 10 % de l’acier du groupe. C’est pourquoi  le projet de décarbonation de l’acier du site dunkerquois est majeur : 1,8 milliards d’euros seront engagés pour permettre de réduire 35 % des émissions de CO2, ce dioxyde de carbone à l’origine du dérèglement climatique. Il s’agira pour l’entreprise de passer du charbon comme source d’énergie à l’électricité et l’hydrogène vert pour faire tourner le réducteur et les fours, d’utiliser jusque 25 % d’acier recyclé dans la composition finale du produit et de capter le C02 du tiers de la production qui restera traditionnelle. 

 

Double défi
Pour l’instant, rien n’est encore construit puisqu’il faut attendre l’autorisation administrative prévue d’ici 2025, pour un début d’exploitation en 2028. Mais le terrain est déjà identifié sur le site. Pour le responsable du financement du projet de décarbonation, cet objectif répond à un double défi : « technique car la technologie de l’unité de réduction existe depuis les années 60 que dans des unités de petite taille comme en Allemagne qui traite 800 000 tonnes de fer. Il faut passer maintenant à l’échelle industrielle à Dunkerque avec 2,5 millions de tonnes à traiter. C’est aussi un défi humain car il va falloir créer une usine dans l’usine, avec plus de mille salariés par jour dédiés au projet, sans oublier les formations à venir pour l’utilisation des futurs procédés. »

 

Des visites d’ArcelorMittal Dunkerque sont à nouveau ouvertes au grand public les 17 et 24 juillet mais aussi le 7 août prochains. Inscriptions début juillet sur le site https://www.concertation-amf-decarbonation.fr/agenda

 

=> Retrouvez ci-dessus le podcast du reportage « Décarbonation d’ArcelorMittal Dunkerque : visite au coeur de l’aciérie » 


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF Hauts de France - Commune Planète
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Commune planète • RCF Hauts de France

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don