Accueil
Voleur de feu, un premier volume éblouissant sur l'enfance de Rimbaud

Voleur de feu, un premier volume éblouissant sur l'enfance de Rimbaud

Un article rédigé par STEPHANIE GALLET - RCF, le 15 décembre 2023  -  Modifié le 15 décembre 2023
La BD de la semaine Voleur de feu, un premier volume éblouissant sur l'enfance de Rimbaud

Avec le premier livre de ce Voleur de feu, Damien Cuvillier nous plonge dans l'enfance de Rimbaud à la recherche de ce qui a pu faire naître le poète.

Un magnifique récit servit par des dessins très fins et une palette très douce.

Un album publié chez Futuropolis.

Couverture du premier volume du Voleur de Feu chez Fituropolis Couverture du premier volume du Voleur de Feu chez Fituropolis

Avec Voleur de Feu, Damien Cuvillier se lance dans un récit très personnel de la vie de Rimbaud. Et dès le début il précise : ceci n'est pas une biographie.
Il y a très peu de mots dans ce premier tome qui raconte l’enfance ardennaise du poète. Arthur est un taiseux


Une famille étriquée


La première case s’ouvre sur son regard immensément bleu. Arthur a trois ans et on sent déjà une vie intérieure très forte, un esprit qui ne demande qu’à jaillir.
Et dès le début de l’album, Arthur marche les poing serrés, tiré par sa mère.
Il y a donc cette mère austère qui va porter d’une main de fer cette fratrie, les élever dans la peur de Dieu et le respect de la religion.
Et il y a encore ce père éternel absent, un père mystérieux qui lit et parle l’arabe. un père officier militaire qui finira par les quitter définitivement.
Dès le début de cet album, tout est dit, la dureté de la mère, l’absence du père et la campagne ardennaise.
Ce premier livre court de la toute petite enfance de Rimbaud jusqu’à sa découverte de la poésie alors que la guerre de 1870 éclate.


Un récit à hauteur d'enfant


Damien Cuvillier nous en fait un récit à hauteur d’enfant. Quand on se plonge dans ses cases, c’est bien dans la tête d’Arthur à 3 ans, à 5 ans, à 7 ans, à 11 ans que l'on se pose, c’est bien par ces yeux d’enfants que l’on s’interroge sur le monde.
Arthur grandit et petit à petit la révolte pousse en lui, la vie est ailleurs.
Il y a cette rencontre avec son professeur Izambard, sorte de père de substitution qui l’initiera à la poésie.

Premières cases du Voleur de feu


Dans ce premier livre, Damien Cuvillier cherche Rimbaud. Il le cherche dans l’enfant, dans cette campagne ardennaise, dans cette famille étriquée. Il cherche ce qui va permettre le jaillissements des mots et l'éclosion du poète.
La vie dans cette campagne de la fin du 2nd Empire est dure, mais c’est avec beaucoup de douceur dans ses couleurs que Damien Cuvillier nous la raconte.
Son dessin réaliste reconstitue avec soin une époque mais nous embarque aussi avec le jeune Arthur dans la beauté de cette nature ardennaise.
Un album magnifique pour imaginer la prime enfance de Rimbaud et redécouvrir ses vers aux côté des dessins de Damien Cuvillier


jadis si je me souviens bien
ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs ou tous les vins coulaient
Arthur Rimbaud

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don