Accueil
Vienne: le succès discret de Béal
Partager

Vienne: le succès discret de Béal

Un article rédigé par J.U. - RCF Lyon,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Il aura fallu seulement 10 ans à Michel Béal pour passer du fabricant de lacets au premier producteur mondial de cordes de montagne et de sécurité. Histoire d'une success-story familiale.
2016 RCF - Béal, l'entreprise viennoise leader mondial de production de cordes 2016 RCF - Béal, l'entreprise viennoise leader mondial de production de cordes

Le moins que l'on puisse dire c'est que le succès se fait plutôt discret chez Béal. Le siège social, vieux bâtiment industriel coincé entre la rivière La Gère et une route départementale, ne laisse pas imaginer qu'ici Béal produit et vend dans le monde entier. Avec 270 salariés, la petite entreprise familiale qui fabriquait des lacets de chaussures a bien changé.

Une intituition géniale

Pour Béal tout a changé en 1975. A l'époque Michel, fils du fondateur de l'entreprise, se rend à la foire international de Grenoble pour y présenter quelques produits. Il en revient avec une idée: réorienter la production de la petite PME familiale vers la corde de montagne. "Aux débuts des années 1980, il y a eu un boom de l'escalade grâce aux films de Patrick Edlinger" précise Michel Béal aujourd'hui président directeur-général des entreprises Béal. "Nous avons su profiter de l'expansion du marché et notre chance a été que les entreprises déjà installées sur ce secteur n'ont pas anticipé la démocratisationde l'escalade". 

UN MARCHé DE NICHE

40 ans plus tard Béal fournit des cordes pour les pompiers de New York aussi bien que les forces spéciales françaises ou la grande majorité des murs d'escalade qui se multiplient actuellement en France et dans le monde. Un leadership mondial obtenu et entretenu depuis le début des années 90 grâce à des investissements réguliers dans la recherche et développement, toutes les cordes produites devant répondre à des besoins et normes spécifiques. Ainsi, les équipes de Michel Béal travaillent au développement d'une nouvelle corde d'escalade pour l'équipe de France Olympique en vu des JO de Tokyo en 2020.
 

UNE ATTACHE LOCALE FORTE

Malgré les succès et les opportunités, Michel Béal n'entend pas quitter Vienne. Si une usine de production est installée depuis plus de 10 ans à Madagascar, le site isérois est en capacité de produire les mêmes choses. "Cela nous permet d'assurer un prix moyen avec Madagascar et de pouvoir gérer les commandes urgentes ici à Vienne" ajoute le pd-g. 

>> Voir tous les articles sur Vienne

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don