Accueil
Traité de Francfort de 1871 : quelles sont les conséquences sur la Moselle et l’Alsace, plus de 150 ans après ?

Traité de Francfort de 1871 : quelles sont les conséquences sur la Moselle et l’Alsace, plus de 150 ans après ?

Un article rédigé par Arthur Carmier - RCF Jerico Moselle, le 6 mai 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Politiquement vôtre "Francfort, la blessure mal refermée" qui a forgé la Lorraine actuelle

Le traité de Francfort, ratifié le 10 mai 1871, commémorera prochainement son 151ème anniversaire. A l'occasion de la sortie du livre "Francfort la blessure mal refermée", des Editions Des Paraiges, nous revenons sur ce traité mal connu qui a pourtant forgé de nombreux aspects de notre vie en Moselle et plus largement en Lorraine.

Traité de Francfort, illustration. Traité de Francfort, illustration.

Le Traité de Francfort a été signé le 10 mai 1871. Il a marqué la fin du conflit franco-allemand, une guerre déclarée par les Français au régime prussien. En raison de la Covid, nous n’avons pas pu nous commémorer officiellement les 150 ans du Traité de Francfort en 2021. « Il n’était pas question de ne pas se remémorer le Traité de Francfort vu son importance », assure Pierre Brasme. 

Les conséquences du Traité de Francfort sont encore perceptibles aujourd’hui, en témoigne notamment le régime local que la Moselle et l’Alsace possèdent aujourd’hui. La première conséquence du Traité est « la cession à perpétuité » de ce qui va devenir l’Alsace-Lorraine, à ne pas confondre avec ce que ce sont aujourd’hui l’Alsace et la Moselle.

« Le terme Lorraine est juste car le Traité a concerné 4/5e du département de la Moselle d’avant 1870, quasiment 1/3 du département de la Meurthe et un canton des Vosges rattaché au Bas-Rhin. C’est vraiment la Lorraine qui est meurtrie par ce conflit », explique Sébastien Wagner. Lorsque ces territoires ont été rendus à la France grâce au Traité de Versailles du 28 juin 1919, l’Alsace-Lorraine fut découpée en trois départements : l’actuelle Moselle, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. 

3 questions à ... en Moselle François Grosdidier et les 150 ans du Traité de Francfort

"Francfort la blessure mal refermée", avec une introduction de François Grosdidier


François Grosdidier a écrit l’introduction du colloque "Francfort la blessure mal refermée". Il expliquait sur nos antennes toute l’importance de bien connaître notre passé : « L’histoire de Metz est en général mal connue par les Messins et des Mosellans, encore plus par les autorités françaises et le reste de la France. On ne peut pas comprendre les enjeux actuels comme l’organisation administrative et judiciaire, les enjeux de l’enseignement supérieur à Metz ou notre position transfrontalière si on ne connait pas notre passé. C’est le travail de l’Académie Nationale de Metz auquel participe très directement ce colloque. C’est tout l’intérêt de cet ouvrage, véritablement collectif, avec une iconographie très riche et une présentation très pédagogique et plaisante. Ce sera un très bel outil pour mieux connaître notre passé récent. », explique le Maire de Metz.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don