Accueil
Stéphanie Bodet, la joie de l'escalade
Partager

Stéphanie Bodet, la joie de l'escalade

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Visages Stéphanie Bodet, la joie de l'escalade
Ses voyages verticaux sont un défi au temps et à l'espace. Stéphanie Bodet est grimpeuse de haut niveau, passionnée de yoga et de littérature. Elle répond à Thierry Lyonnet.
Stéphanie Bodet - Photo coll. Arnaud Petit Stéphanie Bodet - Photo coll. Arnaud Petit

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : LES REDIFFUSIONS DE RCF - Dans le contexte d'épidémie de coronavirus, les équipes RCF se mobilisent pour vous informer, vous accompagner et permettre à tous de rester en communion par la prière. Durant cette période de confinement, RCF vous propose de réentendre des émissions pour vous évader et vous aérer.
> En savoir plus

 

Avec Arnaud Petit, ils forment un couple célèbre dans le monde de l'escalade. Venezuela, Madagascar, États-Unis... ils sont venus à bout de parois mythiques aux quatre coins du monde. Stéphanie Bodet a été championne du monde d'escalade en 1999. La championne aime aussi le yoga et la littérature. C'est un vrai talent d'écrivain qu'on découvre chez elle, quand on lit son ouvrage 'À la Verticale de soi' (éd. Paulsen / Guérin). 

 


©Mikey Schaefer - Stéphanie Bodet

 

une philosophie de vie

Son livre ne parle pas que d'escalade, ou plutôt, à travers elle, il développe toute une philosophie de vie empreinte de bienveillance. Paradoxalement, l'autobiographie de celle qui aime s'élever vers les cimes, atteindre un sommet 'dos au monde', s'ouvre par une chute qu'elle a fait au Maroc. Mais qui a été un moment déterminant, 'un moment clé, dit-elle, dans son parcours, qui a amorcé quelque chose.'

 


©Photo coll. Arnaud Petit - Stéphanie Bodet et Arnaud Petit

 

devenir grimpeuse de haut niveau

Pourtant, quand elle était une petite fille fragile, rien ne prédisposait Stéphanie Bodet à devenir grimpeuse de haut niveau. Fragile, souvent malade, elle souffrait régulièrement de crise d'asthme. Rien, si ce n'est une enfance passée dans le département des Hautes-Alpes. Une fugue, aussi, à l'âge de cinq ans. Et un tempérament volontiers solitaire 'et en même très sociable'.

 


©Photo Mikey Schaefer - Stéphanie Bodet

 

une passion pour l'escalade

'Ce moment dans la verticalité, toucher le rocher...C'est en grimpant le mont Aiguille, dans le massif du Vercors, que Stéphanie Bodet se découvre une passion pour l'escalade. Elle a alors 14 ans. Cinq ans plus tard elle rencontre Arnaud Petit, qui va devenir son mari et compagnon d'escalade. Leurs tempéraments complémentaires - elle 'rêvait de voyager lui d'ouvrir de nouvelles voies d'escalade' - ont propulsé le couple vers les sommets du monde entier.

 


©Photo coll. Arnaud Petit - Stéphanie Bodet

 

Émission d'archive diffusée en octobre 2016

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don