Accueil
Romagne sous Montfaucon : une église art déco aux fresques étonnantes
Partager

Romagne sous Montfaucon : une église art déco aux fresques étonnantes

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 28 février 2024  -  Modifié le 28 février 2024
Merveilles en Lorraine Romagne sous Montfaucon : une église art déco aux fresques étonnantes

L'équipe de RCF s'est rendue dans le nord meusien à la limite de la Marne et des Ardennes pour découvrir l'église St Michel reconstruite après la première guerre mondiale dans un style art déco et aussi pour évoquer le cimetière américain territoire américain en pleine campagne.

Romagne église de la reconstruction Romagne église de la reconstruction

1)Le coup de coeur des visiteurs

Nous sommes accueillis par le maire Daniel BERTHOLET qui ne cache pas sa joie de nous faire découvrir cet ensemble unique. Les fresques centenaires sont pour lui un chef d'oeuvre de l'art moderne, de l'art décoratif et séduisent instantanément le visiteur.

 

Nanou Bouillet, Daniel Bertholet le Maire et Etienne Payeur

Nanou BOUILLET déléguée de pays de la Meuse de la fondation du patrimoine a un coup de coeur pour les vitraux art déco rares typés avec des couleurs vives que l'on retrouve plutôt dans les édifices privés et le christ en croix du 18ème en buis l'impressionne et la bouleverse

 

Pour Stéphane HENRIOT, notre technicien ami des arts et tailleur de pierre, bien connu pour son site des églises halle, l'édifice en pierre calcaire avec des appareillages en grés est magnifique.


 

2) Histoire de Romagne

Romagne compte aujourd'hui près de 200 habitants avec même une légère croissance à la suite du covid. Daniel a ressenti ce phénomène : le besoin d'espace et de se mettre au vert pour les arrivants.

Or au 19ème siècle comme beaucoup de village meusien, la bourgade comptait 700 habitants.

Dès septembre 1914, les Allemands occupèrent la butte de Montfaucon. Le village se trouvait alors sur la ligne de défense Hindenburg où se déploie désormais un sentier que l'on peut faire à pied.

 

Le village ne sera reconquis que le 27/09/1918 par les troupes du général Persching 

Le général Pershing

3)L'église St Michel détruite et reconstruite

la première église date de 1682 et la seconde de 1778, elle fut détruite en octobre 1918 et reconstruite entre 1925 et 1927.

Le maire est heureux de nous montrer les travaux de peintures réalisés par l'entreprise Lombard de Boureuilles qui ont permis de restaurer les 2 nefs latérales avec une aide de l'Etat.

En 2014 déjà, l'accessibilité et la réparation des marches du parvis avait été réalisées par la commune.

Aujourd'hui, la récupération de l'eau pluviale s'inscrit dans la transition énergétique et permet d'arroser les fleurs qui embellissent le village. La région et l'agence de l'eau ont financé cet équipement

La fresque de St Michel qui est comme Dieu

 

Daniel nous fait découvrir la Statue de St Michel, celle de Jeanne d'Arc et d'autres encore en voie d'être repeintes par des bénévoles : "c'est prévu cette année." nous lance-t-il

La municipalité souhaite aussi procéder à une réfection des sols.

 

Les vitraux

Nanou revient sur ces vitraux aux tons bleus, plutôt froids.

On trouve une association courante de statues, Ste Marguerite d'Antioche, Ste Catherine d'Alexandrie et Jeanne d'Arc mais aussi la Sainte famille, et la mort de St Joseph. Hommage aux soldats. Barillet, le concepteur a représenté un avion en souvenir de la guerre qu'il a passé dans l'aviation .

A droite,  on devine 2  avions

4)Les fresques

Réalisées également par Barrilet .A chaque fois un grand déploiement vertical avec des phrases latines. St Michel entouré d'angelots, il porte l'épée de feu du paradis terrestre et la balance de justice

Au centre "qui est comme Dieu" Cri de St Michel défendant les intérêts de Dieu;

On retrouve beaucoup de symbole de la bible : les cailles du désert, le serpent d'airain élevé par Moïse pour sauver les israélites. L'arche de Noé avec l'arc en ciel, signe de l'alliance et le pélican qui symbolisait le Christ donnant sa vie pour tous.

Pour les musiciens : "louer Dieu par l'orgue et tous les instruments"