Accueil
Rentrée littéraire 2021, la littérature tient le rythme de la créativité
Partager

Rentrée littéraire 2021, la littérature tient le rythme de la créativité

Un article rédigé par christophe Henning - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023

379 romans français - 13 de plus que l’an dernier - et 75 premiers romans - 10 de plus cette année. Si l’on veut faire parler les chiffres, on peut donc être rassurés : la littérature tient le rythme de la créativité. Christophe Henning nous propose un aperçu de la rentrée littéraire 2021.

la rentrée littéraire 2021 la rentrée littéraire 2021

 

Ne pas perdre de vue les grands classiques

C'est la rentrée littéraire... et aussi la rentrée scolaire ! Comment ne pas penser aux écoliers, collégiens, lycéens, qui vont être sollicités par leurs enseignants pour lire, lire et lire encore de Kamo à Zola, de la BD au dernier Goncourt. Lit-on encore "La Gloire de mon père" ou "Thérèse Desqueyroux", "Homère" et "La Condition humaine" ? Il faudra que je me renseigne. Après tout, ne perdons jamais de vue les grands classiques. C’est aussi la rentrée littéraire, et nous essaierons d’être bons élèves en plongeant avec avidité et curiosité dans cette avalanche de nouveautés qui, cette année encore, contient des valeurs sûres et des surprises, des auteurs confirmés et ceux qu’on désigne comme étant des "primo-romanciers", comme il y a ces temps-ci beaucoup de primo-vaccinés.

 

La rentrée littéraire en chiffres


À l’heure des vendanges, on dénombre quelque 521 nouveaux romans en cette rentrée d’automne, soit une légère hausse par rapport à l’an dernier qui n’en comptait "que" 511, c’était en plein Covid. Notez, qu’il y en avait 524 en 2019, le chiffre est donc stable à quelques exemplaires près.

 

379 romans français - 13 de plus que l’an dernier - et 75 premiers romans - 10 de plus cette année. Si l’on veut faire parler les chiffres, on peut donc être rassurés : la littérature tient le rythme de la créativité. Vous aurez fait le calcul : il y a donc 142 romans traduits - 3 de moins que l’an dernier, ce qui n’est guère significatif…

 

Voilà pour les chiffres, on pourrait passer aux lettres !

 

Les affaires de famille occupent encore une bonne place. Ainsi parlent au nom des pères Sorj Chalandon avec "Enfant de salaud", Jean-Baptiste Del Amo avec "Le fils de l’homme", Marc Dugain et "La Volonté" et même Amélie Nothomb avec "Premier sang", tandis qu’Alain Rémond signe un portrait familial avec "Quand ma mère avait ce geste".

 

Le devenir des femmes dans notre société est au cœur de plusieurs romans, qui évoquent encore les victimes d’agressions ou, au contraire les femmes au cours de leur existence, comme le raconte Catherine Cusset avec "La définition du bonheur". On pourrait encore repérer les romans historiques comme le très beau livre de Michel Bernard consacré aux Bourgeois de Calais, sculptés par Rodin, ou les livres traversés par les guerres comme "L’embuscade", d’Émilie Guillemin, ou les premiers romans d’Anne-Lise Avril - "Les confluents - et "Furies" de Julie Ruocco, qui vient de remporter le prix Envoyé par La Poste 2021. Eh, oui, plusieurs premiers romans cette année, sont arrivés chez les éditeurs potentiels par La Poste et ont gagné leur place sur la table des libraires, ça arrive !

 

Je n’ai fait que lever un coin du voile sur cette rentrée : arriveront encore d’ici quelques jours "Chevreuse", de Patrice Modiano, Nobel de littérature 2014, ou "L’évangile du nouveau monde" de Maryse Condé qui a reçu le nouveau prix de littérature de l'Académie 2018, prix alternatif au Nobel entaché à l’époque par quelque scandale.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don