Partager

Quels moyens pour rendre la justice?

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Alors que les lois sont de plus en plus complexes, les magistrats manquent de temps pour traiter des dossiers. Pour prendre du recul aussi, et ne pas décider selon ses émotions.
Pixabay Pixabay

En France, le budget de la Justice représente 1,8% du budget de l'État. "La Justice française est pauvre, elle manque de moyen, de magistrats surtout", explique Pierre Wolf-Mandroux. Dans un contexte où les lois sont de plus en plus complexes, où il y a des plus en plus de justiciables, les magistrats auraient besoin de plus de temps, donc de plus de moyens, pour traiter des dossiers. Pour prendre du recul aussi et ne pas décider selon ses émotions. Et être le plus "juste" possible.
 

Que sait-on des magistrats?

On compte 8.000 magistrats en France - sur ces 8.000, combien en connaît-on? questionne Dominique Verdeilhan, auteur de "Les Magistrats sur le divan" (éd. Du Rocher). Le chroniqueur judiciaire qui a recueilli les confidences de plus de 80 d'entre eux, observe que "l'on parle beaucoup de la Justice pour critiquer les magistrats". Pierre Wolf-Mandroux, qui a rencontré ceux du tribunal d'instance de Tours, confie: "Mon impression est qu'ils essaient vraiment de la rendre de manière humaine, le but pour eux c'est vraiment de trouver des solutions." Le journaliste est l'auteur du dossier "Une justice en quête d'humanité", publié par l'hebdomadaire Pèlerin. Il dit avoir été témoin d'une "très grande humanité" chez les magistrats qu'il a rencontrés.
 

 

au cœur de l'humain

La Justice, un monde "à la lisière des ténèbres", selon l'expression de Véronique Sousset. Elle a interrompu durant quelques années sa fonction de directrice de centre pénitentiaire pour devenir avocate commise d’office. De cette parenthèse, elle a fait un récit, "Défense légitime" (éd. Rouergue). Un expérience où elle a rencontré "des gens, des situations et des histoires compliquées". Mais ce qu'elle tient à dire dans son ouvrage - dont le sous-titre est "Comment défendre un homme que l'opinion nomme un monstre?" - c'est comment, "par petites touches" on peut aller "à la rencontre de l'homme derrière le monstre".

 

Émission en partenariat avec l'hebdomadaire Pèlerin

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don