Accueil
Philîppe Pascoët : « Vous êtes chocolat noir ou chocolat au lait ? »
Partager

Philîppe Pascoët : « Vous êtes chocolat noir ou chocolat au lait ? »

Un article rédigé par Daniel Bernard - RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Dans mon sac de voyage Philippe Pascoët : « Vous êtes chocolat noir ou chocolat au lait ? »

On a tous nos chocolats favoris, question de goût, mais se pose-t-on la question de savoir qui sont les patrons de ces enseignes qui ornent nos rues ? Avec Philippe Pascoët, c’est sa détermination tranquille qui m’a plu. Outre son talent de chocolatier, ce breton d’origine au nom de navigateur est parti en croisière au pays du chocolat au lait, dès 1988, et il réussit. Il se découvre ici avec précision et simplicité, même quand apparaît la question de sa foi.

©Daniel Bernard ©Daniel Bernard

Le hasard des rencontres m’a mis en relation avec Philippe Pascoët, grâce aux relations dans le monde caritatif que nous côtoyons l’un comme l’autre, dans le cadre d’un club service renommé, le premier d’Europe.

 

Nous sommes en 2019 et rapidement, je me dis que l’homme a des choses à dire. Peut-être serait-il un invité de plus au micro de l’émission ? Je lui propose une date et nous fixons l’automne 2020. Hélas, la pandémie a sévi et nous avons attendu la reprise pour enfin prendre rendez-vous. Entre-temps, nous sommes devenus partenaires de tennis, et nous avons parlé de tout et de rien, de chocolat, de la vie, des raisons pour lesquelles un Français s’expatrie, quand bien même breton exilé à Chambéry. De fil en aiguille, il m’a livré quelques secrets de sa réussite qui est faire d’amour et de travail, d’une part, et de volonté de faire quelque chose de sa vie.

 

C’est une réussite pour cette enseigne qui ravit autant les clients de tous les jours que les plus prestigieux issus du monde de la Haute horlogerie. Et puis, vers la fin de l’émission, j’ose demander si la période des fêtes a un goût particulier, hormis le chiffre d’affaires que tout commerçant connaît à Noël. Sa réponse est très sincère : il explique son retour aux valeurs spirituelles, le catholicisme familial. Etonnant, mais pas tant que ça.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don