Accueil
RCF Jouy sous les côtes : Quel avenir pour le musée de la belle époque ?
Partager

Jouy sous les côtes : Quel avenir pour le musée de la belle époque ?

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 27 mai 2024  -  Modifié le 2 juin 2024

Profitant d'une belle journée de mai, l'équipe de RCF s'est rendu à Jouy sous les côtes pour découvrir le musée de la belle époque. Créé par Claudine et Bernard LANEQUE sympathiques octogénaires, cette bâtisse nous plonge dans l'ambiance du début du XXème siècle.

.

l'entrée du musée l'entrée du musée

Une remontée dans le temps de plus d'un siècle

Inauguré en octobre 2004, le musée de la belle époque présente les objets de la vie quotidienne et le savoir-faire des habitants des Côtes de Meuse, dans les années 1900. Installé dans une ancienne maison lorraine restaurée, il est consacré à la vie quotidienne : l'habitat, l'écurie, la forge, le pressoir, le four à pain, l'école, l'exposition de jouets et le salon de coiffure,

 

Le coup de coeur des visiteurs

Etienne, Claudine, Bernard et Pierre  près de la cheminée de la cuisine

Pour Pierre Brasseur, le maire de la commune de Géville regroupant depuis 50 ans Jouy sous les côtes, Corniéville et Gironville sous les côtes, pénétrer dans ce lieu nous replonge au début du siècle dernier dans une présentation d'ensemble cohérente et soignée.

Stéphane technicien du son découvre avec étonnement le salon de coiffure véritable atelier technique et très sophistiqué pour l'époque.

Claudine apprécie l'école reconstituée avec moult détails : Les bons points, le bonnet d'ane, les plumes Sergent major, les cartes de géographie avec l'Alsace Lorraine occupée et les leçons de choses.

Bernard préfère la pièce du bistrot . A l'heure de l'opération 1000 cafés que l'on tente de réinstaller dans les villages de France, le Coutiat (habitant des côtes) nous redit tout l'importance d'un lieu de convivialité, de fraternité. "On jouait aux cartes, on se connaissait tous et on aimait écouter les airs de la boîte à musique" ajoute-t-il et il nous fait écouter un morceau (voir le lien)

L'histoire du musée :

Bernard artisan maçon se rappelle, il y a 25 ans, être allé faire des travaux dans une maison près de Benoite-Vaux et en rentrant dans les lieux ,,,, "Oh surprise" nous dit-il, "je retrouvais les pièces d'habitation de mon enfance". Notre hôte décida de reconstituer une pièce dans les dépendances de sa maison.

Et puis dans la rue en contre-bas de sa maison, il acheta une maison construite en 1694.

Petit à petit, l'aménagement du rez de chaussée fut réalisé, puis l'étage et les dépendances.

Les merveilles de la maison :

La visite peut durer une heure. En effet, dès l'entrée dans la cuisine quelle belle cheminée avec un beau fourneau en fonte et le personnage du grand père avec sa légion d'honneur qui nous accueille

Ensuite, dans l'enfilade, 2 chambres avec des lits étroits où les grandes familles faisaient dormir les enfants de chaque côté du lit.