Accueil
On ne sait jamais ce qu'on doit à ses ancêtres
Partager

On ne sait jamais ce qu'on doit à ses ancêtres

Un article rédigé par Christophe Henning - RCF, le 2 décembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Au pied de la lettre On ne sait jamais ce qu'on doit à nos ancêtres

Nos ancêtres nous portent, nous habitent, parfois nous hantent. D'où venons-nous ? De quoi héritons-nous ? La question peut être lancinante quand on a perdu la trace des origines. Alors on cherche, on trouve, on raccommode pour faire de cet héritage un cadeau.
 

claudie Gallay et Xavier le Clerc claudie Gallay et Xavier le Clerc

Entre Claudie Gallay et son arrière-grand-père Victor, il y a des questions qui résistent. Qui était-il, ce Victor, qui s’est glissé dans une lignée de paysans et d’ouvriers ? Et pour le savoir, il faut remonter patiemment les générations, sans brusquer les confidences, sans chercher à tout savoir des uns et des autres. Petit à petit, l’histoire se dévoile.

Claudie Gallay, parle d'elle, plus exactement de votre famille, puisqu'elle a voulu remonter les branches de son arbre généalogique. C’est un pas de côté, c’est quitter le masque de la fiction. C’est trouver du romanesque dans sa propre histoire. Ce livre aurait pu être le premier de la bibliographie de Claudie Gallay, les premières lignes écrites dans les années 1990…

Victor, de Claudie gallay, est publié chez Actes Sud.

Un homme sans titre

A l’origine, il y a la Kabylie, la pauvreté, une famille nombreuse, mais aussi l’aspiration de Xavier Le Clerc à recevoir de son père le courage d’être soi. Le père est effacé et colérique, absent et toujours aux aguets, muni de sa carte d’ouvrier. Vivre en France n’est pas simple, et c’est à la nouvelle génération de préserver le passé tout en s’insérant dans la vie commune.

Xavier Le Clerc a lui aussi remonté le cours de l’histoire familiale, pour dresser le portrait de son père. Un exercice d’admiration, une dette, un hommage... C’est aussi un livre sur lui-même et sur sa « promotion sociale ». Jusqu’à changer – traduire - de nom le premier étant Hamid Aït-Taleb.

Un homme sans titre, de Xavier Le Clerc, est publié chez Gallimard. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don