Accueil
Murielle Szac, une passeuse de mythes

Murielle Szac, une passeuse de mythes

Un article rédigé par STEPHANIE GALLET - RCF, le 5 janvier 2024  -  Modifié le 5 janvier 2024
Effervescence Murielle Szac : une passeuse de mythes

Murielle Szac est connue  pour ses feuilletons sur la mythologie grecque. Elle publie en ce début d’année, Tosca, un  court récit sur une des pages sombres de l’antisémitisme français. Entretien avec Stéphanie Gallet pour l’émission Effervescence sur RCF. 

 

Murielle Szac, photo  Francesco Gattoni. Murielle Szac, photo Francesco Gattoni.

Murielle Szac est une des autrices qui compte dans l’univers de la littérature jeunesse. Ses feuilletons sur la mythologie grecque sont des best-sellers qui sont lus à voix haute dans un grand nombre d’écoles de France. Pour cette rentrée littéraire, elle change de registre et publie Tosca. En 1944, la milice lyonnaise exécute sept juifs. Une histoire tragique de l’antisémitisme français qui habite Murielle Szac depuis des années. Dans ce court récit, elle revient sur les heures qui précédèrent l’exécution de ces sept hommes. 

Ne pas oublier la responsabilité française dans la persécution des juifs

Petite-fille de juifs de Pologne arrivés en France à la veille de la guerre de 1945, Murielle Szac porte un judaïsme par la Shoah, c’est son expression. Si elle se dit très éloignée de la foi et de la religion juive, l’antisémitisme et la persécution des juifs la touchent profondément dans ses racines. Dans son nouveau livre Tosca, elle revient sur une page sombre de l’antisémitisme Français. En 1944, à Lyon, la milice fait exécuter sept juifs. Murielle Szac découvre cette histoire en 1994 lorsqu’elle couvre comme journaliste le procès de Paul Touvier. Elle s’attache en particulier à l’une des victimes dont le nom est inconnu. Après des années d’enquête sans résultat, elle décide de passer par la fiction pour lui rendre son identité. C’est le propos de Tosca qui retrace les dernières heures des sept condamnés alors qu’ils sont enfermés dans un réduit du siège de la milice de Lyon. Un huis-clos saisissant où résonne l’air de Tosca, celui qui sait qu’il va mourir à l’aube. Pour Murielle Szac, il est essentiel de rappeler l’horreur de la Shoah et de ne pas oublier la responsabilité française dans la persécution des juifs. Elle veut aussi témoigner par ce récit que la fraternité humaine peut quand même gagner malgré tout.

La fraternité humaine peut quand même gagner malgré tout.

Si on édulcore les mythes, ce n'est pas la peine de les raconter

C’est en 2009 qu’a commencé l’aventure des feuilletons de la mythologie grecque pour Murielle Szac. Ces gros livres publiés chez Bayard sont très séquencés et faits pour être lus à voix haute. Après Hermès en 2006, ont suivi Thésée, Ulysse et puis Artémis. Des feuilletons qui ont très rapidement connu un grand succès auprès des écoles. Grâce à Murielle Szac, les aventures de Thésée, Ulysse, Artémis ou Hermès n’ont plus de secrets pour ses lecteurs. Pour Murielle Szac, la mythologie aide à penser et ces mythes continuent à vivre dans nos imaginaires. Ces récits peuvent être extrêmement violents mais si on les édulcore, explique-t-elle, ce n'est plus la peine de les raconter. Les enfants, aussi jeunes soient-ils, sont capables de comprendre ce qui les relient à ces héros. Tous ces mythes, Murielle Szac vient de les relire dans un livre destiné à un public adulte, L'odyssée des femmes aux Editions de l'Iconoclaste, où elles montres la puissance et l'actualité de ces héroïnes trop souvent réduites dans notre imaginaire au rôle d'épouses soumises. 

La poésie porte l'espoir et la colère

Murielle Szac est à l’origine avec Bruno Doucey, son compagnon, d’une maison de poésie qui édite les plus grands poètes contemporains. Pour elle, les poètes sont partout. Elle se réjouit qu’une poétesse vivante, la québécoise Hélène Dorion, soit au programme du bac français. Ses textes sont édités par les éditions Bruno Doucey. Pour Murielle Szac, la poésie nous aide à voir clair en nous. C’est ce qui porte l’espoir et la colère.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don