Accueil
Molière : derrière l'homme de théâtre, un personnage énigmatique
Partager

Molière : derrière l'homme de théâtre, un personnage énigmatique

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Je pense donc j'agis 400 ans de Molière : un génie malgré lui

On ne parlait pas à son époque de psychologie ou de psychanalyse, mais il en a eu l'intuition... L'œuvre de Molière est dense, mais on en sait peu sur sa personnalité et sa vie intime. Il nous faut décrypter ce que ses textes disent de lui. Et de nous, car ses personnages en disent long sur la fragilité humaine et ses ambivalences. À l'occasion des 400 ans de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, on en parle avec Macha Makeïeff, la directrice de La Criée - Théâtre national de Marseille, et Boris Donné, biographe de Molière.

Bibliothèque ancienne. ©Unsplash Bibliothèque ancienne. ©Unsplash

2022, année Molière

Pourquoi reste-t-il si populaire ? Nous célébrons cette année les 400 ans de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, l’auteur français le plus lu, le plus traduit et le plus joué dans le monde. Cet anniversaire est l'occasion de s’approcher à nouveau de ses personnages. Certains sont devenus de véritables archétypes : ne dit-on par un tartufe pour désigner un hypocrite ? Un don Juan pour un séducteur ? Un harpagon pour un pingre ? Plus largement, tous les personnages de Molière, d'Alceste le misanthrope, à Argan, le malade imaginaire, sans oublier Monsieur Jourdain le bourgeois gentilhomme, tous appartiennent à notre imaginaire. Ce sont même des piliers de notre culture autour desquels tant de références ont été brodées. D'ailleurs le comédien Francis Huster demande que Molière - enterré au Père-Lachaise depuis 1817 - soit panthéonisé.

En cette année Molière, de nombreux colloques et représentations sont organisés. Macha Makeïeff, directrice de La Criée - Théâtre national de Marseille, met en scène un Tartuffe sous influence pasolinienne. Après Marseille et Paris, il sera joué à Nice, puis Angers, Villeurbanne, Rennes, Toulon, Bayonne, Créteil et Amiens. On pourra également lire la biographie de Boris Donné, intitulée sobrement "Molière" (coll. Qui es-tu ?, éd. Cerf). Enseignant en littérature française du XVIIe siècle à l’université d’Avignon, il montre un Molière profond, sensible, complexe, au-delà de ce que donne à voir une approche légère de son œuvre sous le seul angle comique.

 

Derrière l'homme de scène, un personnage énigmatique

C'est que l'on en sait peu sur la vie intime et le caractère de Molière. On ne connaît même pas sa date de naissance - c'est bien la date de son baptême que l'on célèbre en 2022. Il a beau être l'auteur d'une trentaine de pièce, une œuvre très riche, on a très peu de matériau biographique sur lui. "Si on essaie de comprendre cette œuvre en s’interrogeant sur qui était Molière, sur ce que pouvait être ses convictions, son expérience vécue, tout ce qu’il a pris dans sa vie pour le mettre dans son œuvre, on est devant un abime de perplexité."

Les documents que l’on a permettent de mesurer sa réussite sociale et son succès à la cour de Louis XIV. Mais de ses écrits intimes ou archives privées, il ne reste rien ou presque. Pour Boris Donné, cela "laisser penser qu’on on a à faire à un homme secret qui a cherché à effacer ses traces et à laisser essentiellement une œuvre". Pour Macha Makeïeff, Molière est même "un personnage totalement énigmatique". Pour la metteuse en scène, "derrière ce qu’il a mis en œuvre en filigrane il y a quelque chose qui se dit de lui, cette énigme se révèle un peu".

 

Ce que son œuvre dit de nous

Membre du cercle très rapproché des courtisans de Louis XIV, Molière a décrit la société bourgeoise du XVIIe siècle. Son génie, c'est d'avoir su "capter l’air du temps", note Boris Donné. "Il sait poser des grands problèmes de mœurs, à travers des angles qui touchent à chaque fois les aspects spécifiques de la société de son temps." 

L'air du temps, mais aussi "des sujets qui sont inscrits dans l’humanité". Macha Makeïeff est sensible à ce que Molière dit de "la fragilité humaine", de son "ambivalence". "Il met en caisse le spectateur qui tout de suite se dit : mais j’en suis où de mon voyeurisme ? pourquoi est-ce que dans cette comédie grinçante je trouve mon compte à regarder le malheur d’autrui ?"

"Molière écrit à une époque où la psychologie n’existe pas et la psychanalyse encore moins, mais il a en quelque sorte l’intuition de cela", constate Boris Donné. Par des "petites suggestions", il laisse penser que les personnages "arrivent avec leurs névroses". Ce qui chez Molière séduit aujourd'hui encore aussi bien les gens de théâtre que les spectateurs, est sans doute dans "cette ambivalence de ce qu’il dit de lui-même et de chacun de nous". Et qui est "absolument passionnante", selon Macha Makeïeff.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don