Accueil
Lionel de Cala : "Préserver Allauch"
Partager

Lionel de Cala : "Préserver Allauch"

Un article rédigé par Amaury Guillem - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 3 novembre 2023  -  Modifié le 3 novembre 2023

Lionel de Cala est maire d’Allauch. Son élection, contestée jusqu’alors, vient d’être confirmée par le Conseil d’Etat. L’occasion pour lui de venir  sur RCF évoquer les sujets qu’il porte depuis son élection à la mairie d’Allauch. Lionel de Cala évoque aussi son mandat de conseiller départemental en charge de la vie associative.

Lionel de Cala dans les studios de Dialogue RCF @ Robert Poulain Lionel de Cala dans les studios de Dialogue RCF @ Robert Poulain

Il avait dit qu’il ne craignait pas l’annulation et il avait raison : Lionel de Cala vient de voir son élection comme maire d’Allauch confirmée par le Conseil d’Etat, qui n’a donc pas suivi l’avis du rapporteur public. « Nous avons été élus avec 60% des voix, nous avions une très nette avance, nous étions les seuls à proposer un vrai projet pour défendre Allauch et préserver notre cadre de vie » rappelle sur RCF Lionel de Cala.


Défendre Allauch, c’est préserver notre environnement et en même temps « profiter de tous les avantages qu’apporte la Métropole et la grande ville qui est juste à côté » - Marseille –  en matière de développement économique, de transports, de voirie.

Il faut trouver un bon équilibre entre ce que la Métropole offre et le souci de résister à la pression de l’urbanisation par exemple.

« Il faut que les enfants d’Allauch qui ont grandi ici puissent rester vivre ici », mais les loyers sont de plus en plus chers et la pression foncière est vive.

 

Pour Lionel de Cala, il faut donc faire du logement social mais attribuer les logements sociaux prioritairement aux familles originaires de la commune. Egalement limiter les constructions d’immeubles, le nombre d’habitants accueillis chaque année – Allauch a accueilli 2000 nouveaux habitants en cinq ans - , pour éviter une surcharge des routes, des écoles et, à terme, une baisse de la qualité de vie.

 

Notre environnement est préservé mais il faut être d’une vigilance extrême et dans une grande proximité avec les habitants, pas un jour où je ne suis pas sur le terrain, la semaine, le week-end, le soir.

 

Pour Lionel de Cala, c’était l’enjeu n°1 auquel il a voulu répondre en remettant le bureau du maire sur la place du village.


Mais beaucoup d’autres enjeux concernent Allauch : la préservation des 4 000 hectares de colline ou encore la végétalisation des espaces urbains, comme avec ce « jardin sans fin » du lycée Monte Cristo jusqu’au Logis Neuf, en passant par les six noyaux villageois, avec notamment la voie cyclable sur l’avenue de Provence.


Mais Allauch, c’est aussi les traditions provençales, avec un tissu associatif fort, la fameuse crèche qui retrouve sa place d’antan au vieux bassin et sera inaugurée le 13 novembre, la descente des bergers aux flambeaux à l’occasion de Noël, la sensibilisation à la langue provençale dans les écoles, le futur site dédié à Marcel Pagnol dans l’ancienne usine électrique à l’entrée du village, future vitrine régionale à vocation culturelle :

Ces lieux et ces moments de convivialité, ça fait partie de l’histoire de la commune et de toute la Provence.

La Saint Clair, la Saint Jean, la Saint Laurent, je défends tous ces rendez-vous pour ma commune et pour tout le département des Bouches-du-Rhône. »


Au sein de l’institution départementale justement, Lionel de Cala est conseiller en charge de la vie associative : « On va augmenter le soutien des associations qui valorisent et transmettent la culture provençale, c’est la volonté de Martine Vassal et de toute l’équipe départementale ».
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don