Accueil
L’éveil d’un orgue tant attendu.
Partager

L’éveil d’un orgue tant attendu.

Un article rédigé par Zoé Blutel - RCF Touraine, le 24 mai 2022  -  Modifié le 11 janvier 2024
Le journal régional de 18h30 L'orgue de Fondettes s'est réveillé

Il fallait être passionné pour porter ce projet, comme il faut l’être pour connaître l’instrument. Un tout nouvel orgue a fait son entrée en musique en l’église Saint Symphorien de Fondettes. Son éveil mémorable, présidé par l’archevêque de Tours a rendu hommage à tous ceux qui ont travaillé à cette œuvre unique et tant désirée.

© Zoé Blutel © Zoé Blutel

L’orgue, cet instrument si précieux tant il élève les prières vers le Ciel, et si mystérieux de par la complexité de sa structure est enfin arrivé dans l’église du XIIe siècle qui jusqu’alors n’était dotée que d’un simple clavier électronique. Qui dit vieil édifice dit contraintes, surtout lorsqu’il est classé. Cela n’a cependant pas arrêté ces passionnés qui ont créé en 2016 l’Association Orgue de l’Eglise Saint Symphorien de Fondettes. Grâce à leur opiniâtreté, à des réceptions comme les fameux concerts du célèbre pianiste Tristan Pfaff, les dons ont afflué et ils sont parvenus à récolter les 700 000€ nécessaires à la commande d’un orgue de qualité, sur mesure.

 

Un nouveau souffle pour la paroisse

Pas d’instrument d’occasion, pas d’achat, mais un facteur d’orgue de renom qui a permis à l’église de rester intègre. La carrure de l’instrument laisse en effet le vitrail qui surplombe le grand portail entièrement visible depuis le chœur. Le belge Dominique Thomas a commencé l’ouvrage en suivant le modèle de celui du prieuré de La Cotellerie au Bazougers. Son atelier ayant fait faillite, c’est la manufacture De Facto qui s’est chargée de finaliser le projet. La modernité de l’instrument se mêle parfaitement à la vieille pierre de l’église qu’il habitera pour longtemps. Les paroissiens l’espèrent.

Monseigneur Vincent Jordy célébrait la cérémonie © Zoé Blutel
Monseigneur Vincent Jordy célébrait la cérémonie © Zoé Blutel

Une cérémonie étonnante

Ils étaient nombreux lors de la cérémonie de son inauguration. Une célébration bien particulière où Monseigneur Vincent Jordy a par huit fois demandé à l’orgue de s’éveiller. Marqué par la signature de Bach, Soli Deo Gloria, qui signifie « à Dieu seul la gloire », les deux claviers et dix-sept jeux de l’instrument ont fait résonner de somptueux airs accompagnant la prière des fidèles. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

rcf
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le journal régional de 18h30

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don