Accueil
Nouveau podcast : "Au-delà des pierres" et Les secrets du Mont-Saint-Michel

Nouveau podcast : "Au-delà des pierres" et Les secrets du Mont-Saint-Michel

Un article rédigé par Lucie Baverel, Odile Riffaud - RCF, le 16 septembre 2023  -  Modifié le 20 septembre 2023
Au-delà des pierres Episode 1 : Les secrets du Mont Saint-Michel

Pour le premier épisode de son nouveau podcast Au-delà des pierres, RCF a choisi le Mont-Saint-Michel. Laissez-vous conduire dans l'immensité de sa baie et ses ruelles étroites. Le guide François Lamotte d'Argy nous initie aux secrets du Mont-Saint-Michel.

 

RCF RCF

Découvrez la bande annonce du nouveau podcast "Au-delà des pierres"

 

 

 

 


Novembre au Mont-Saint-Michel. La baie est déserte. Pour entreprendre la traversée, Lucie Baverel a fait appel à François Lamotte d’Argy, guide indépendant depuis 2013. Ses visiteurs, parfois, deviennent des pèlerins. Car il laisse toujours la place à l'émerveillement et au silence. "Ça élève l’âme de venir ici, on se sent bien. C’est un endroit apaisant, éblouissant de beauté !" Alors on le suit en compagnie Lucie Baverel, pour le premier épisode du nouveau podcast RCF : Au-delà des pierres.

 

 

 


 

AU-DELÀ DES PIERRES, le nouveau podcast RCF dédié au patrimoine sacré

 

Elles ont traversé les siècles, les fêtes et les tempêtes mais que nous racontent vraiment les pierres des églises et des chapelles ? Le 16 septembre 223, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, découvrez le nouveau podcast RCF Au-delà des pierres. Une série pour se mettre à l'écoute des hauts lieux du patrimoine chrétien.

 

> En savoir plus

 


 

 

 

Contempler, le maître-mot

 

Le lieu de départ est la pointe du Grouin du Sud, près du bourg de Saint-Léonard, dans la commune de Vains. Une fois équipé, il faudra deux heures à pied pour rejoindre le Mont-Saint-Michel... Nos pas dans celui du guide, nous empruntons un sentier escarpé, puis, très vite, les pieds s'enfoncent dans le sable. Mais le visiteur ne peut s'empêcher d'élever le regard et de contempler au loin. En face, se dresse la silhouette majestueuse du Mont-Saint-Michel.

 

Le guid François Lamotte d'Argy contemplant le mont Saint Michel juste avant de traverser la baie ©Lucie Baverel

 

Stoppé net par l'immensité du paysage, le visiteur contemple. L'œil s’arrête sur le Rocher de Tombelaine, à droite. Encore à droite il distingue la pointe du Bec d'Andaine, sur la commune de Genêts. Et au loin, il devine les falaises de Carolles et Champeaux. "La contemplation de la création, c’est quelque chose qui fait du bien, qui nous rend plus équilibré peut-être !" Le décor ainsi planté - à marée basse - François Lamotte d’Argy invite le visiteur à le suivre et à s'élancer dans la baie...


Je découvre le premier épisode


 

 

Petite histoire du Mont-Saint-Michel

 

Au rythme des pas, le guide raconte. C’est en 709 que les pèlerinages ont commencé ici. La traversée devient voyage dans le temps. Le Moyen Âge, l’évêque Aubert et ses songes... "L’archange Michel serait apparu à l’évêque d’Avranches peu avant 709 pour lui demander de construire en son nom un sanctuaire sur ce rocher perdu au milieu de la mer qu’on appelait le mont Tombe…" 

 

L’histoire s’interrompt quand le guide surprend un vol de canards tardones sur la baie, tandis que le visiteur a encore l’esprit au VIIIe siècle, où la légende se confond avec l’histoire. On raconte qu’il aurait fallu trois songes pour convaincre Aubert de faire bâtir un sanctuaire. Et ce n’est qu’après avoir mystérieusement ressenti sur son crâne le contact du doigt de l’archange, que l’évêque d’Avranches s’est laissé convaincre. Il a alors envoyé deux moines au Monte Gargano, en Italie, où se trouve encore aujourd’hui le plus ancien sanctuaire dédié à saint Michel. C’est sur le modèle de cette grotte des Pouilles qu’a été édifié le premier Mont-Saint-Michel.

 

Tout a changé en 966, quand le roi Richard Ier a fait venir des bénédictins de l'abbaye Saint-Wandrille. "Ces moines bénédictins, poursuit François Lamotte d’Argy, ce sont des bâtisseurs." C’est à eux que l’on doit "cette grande et belle abbaye romane". Mais tout ne s’est pas fait en un jour, il y a eu plusieurs constructions. Plusieurs effondrements aussi, et incendies. "Et c’est ça qui fait cet incroyable mélange des styles qu’on a ici au Mont-Saint-Michel, qui est vraiment propre à ce lieu."

 

Vue du toit du Mont Saint Michel à quelques mètres de l'archange ©Lucie Baverel

 

"L'Homme capable de se surpasser…"

 

Construire un tel édifice sur un rocher si escarpé : qui aurait cette idée saugrenue aujourd’hui ? C’est que "l’archange a demandé à l’homme de se surpasser, rappelle le guide, et regardez comment il s’est surpassé !" Ce Mont représente "ce que l’homme est prêt à faire quand il y a quelque chose qui le transcende, confie François Lamotte d'Argy, enfin quelque chose : vous avez compris, je pense à sa foi…"

 

Que ses clients soient croyants ou non, pratiquants on non, François Lamotte d’Argy leur propose toujours un temps de marche en silence. "Je leur propose ce moment d’abord pour se connecter à la nature, à la création. Et puis après, laisser agir... Et souvent, ça agit !" À nouveau le guide s’interrompt, cette fois pour laisser passer un huitrier pie…

 

Puis le guide reprend. Cette baie où il accompagne tant de visiteurs, c’est un peu comme la mer Rouge dont les flots s'écartent pour laisser passer le peuple hébreu. Elle symbolise "toutes les difficultés que l’on peut traverser dans la vie, les courants, les enlisements, les intempéries…" Le guide formule un vœu : que tous les pèlerins ou simples visiteurs puissent ressentir ce "quelque chose de très fort, d’intemporel" que lui ressent à chaque fois. Le visiteur est prêt désormais à poursuivre la visite des lieux. Et à découvrir les secrets du Mont-Saint-Michel.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF / Thomas Dalle et Carla Vernile
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Au-delà des pierres

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don