Accueil
" Les rêves sont-ils la porte d'entrée vers un autre monde ? " : entretien avec Tao Watbled, jeune philosophe
Partager

" Les rêves sont-ils la porte d'entrée vers un autre monde ? " : entretien avec Tao Watbled, jeune philosophe

Un article rédigé par Richard JABI - RCF Haute-Normandie, le 8 juillet 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

Il est originaire d'Eu, a tout juste 19 ans et il a sorti cette année un ouvrage nommé " Profondeurs oniriques " dans lequel il assemble essais philosophiques et courts récits fictifs . Entretien avec ce jeune essayiste.

Tao Watbled dans son atelier d'écriture, à Eu  © Tao Watbled Tao Watbled dans son atelier d'écriture, à Eu © Tao Watbled

- Comment votre passion de la philosophie est-elle apparue et quand ?

 

La philosophie a toujours été un domaine que j'admire profondément depuis le début de mes années de collège ; étant élève au sein d'un collège privé catholique, j'ai reçu une instruction religieuse et le fait de me poser des questions sur la foi, Dieu etc... m'a conduit à me documenter de plus en plus sur d'autres sujets tout aussi intéressants.

 

De plus, mon père est un écrivain et aussi un grand littéraire, j'ai donc baigné dans ce domaine depuis tout petit !

 

-Vous avez 19 ans et vous avez déjà publié un ouvrage philosophique. Avez-vous eu des doutes sur votre légitimité ?

 

Le fait d'avoir des doutes sur sa légitimité d'avoir écrit un ouvrage philosophique à cet âge-là est effectivement quelque chose qui arrive.

 

Il est certain que j'ai bien moins de connaissances qu'un professeur universitaire, mais je considère la philosophie comme quelque chose d'universel. S'attarder sur les définitions et les concepts de grands philosophes est une chose importante, mais réfléchir par soi-même l'est aussi.

 

Je compte d'ailleurs effectuer une licence de philosophie à l'université afin d'élargir encore plus mon esprit et proposer des rédactions plus avancées que ce que j'ai pu faire au sein de 'Profondeurs Oniriques"

 

- Quels sont les philosophes qui vous ont marqué, inspiré aussi peut-être ?

 

Ma principale source d'inspiration n'est pas vraiment un philosophe à part entière, mais ces récits m'ont permis de construire un pan de mon imaginaire ; je parle ici d'H-P Lovecraft, et c'est un simple écrivain d'horreur qui m'a effectivement énormément marqué.

 

Outre cet homme, Platon, Kant, Nietzsche et tous ces principaux philosophes sont tout aussi marquants et m'ont permis d'aiguiller mes pensées.

 

- Parmi les nombreux concepts mentionnés dans l’ouvrage, il est souvent question du temps et du rêve : en quoi ces deux concepts vous fascinent-ils particulièrement ?

 

Ces deux concepts, et en particulier le monde des rêves, sont pour moi rempli de mystères ! Certaines personnes disent que le temps n'existe pas, d'autres pensent qu'il définit l'entièreté de notre monde ; il y a ainsi tellement de questions à se poser sur le temps que ça en devient terriblement passionnant.

 

Mais je trouve le concept des rêves beaucoup plus intéressant, car on parle ici de mondes imaginaires et fantastiques, où les règles de notre univers n'existe plus, où chaque histoire est désordonnée.

 

Il y a quelque chose de captivant lorsque l'on s'intéresse à ceux-ci, puisqu'on peut alors se poser des milliers de questions : les rêves sont-ils la porte d'entrée vers un autre monde ? Sont-ils parfois dangereux ? La vie est-elle un rêve ? Je parle d'ailleurs de cette dernière question au sein de l'ouvrage en citant la fameuse théorie du rêve éveillé.

 

- Dans l’ouvrage un chapitre est consacré à la place qu’Internet a occupé et continue d’avoir dans votre quotidien. De quelles façons Internet a-t-il pu façonner l’homme que vous êtes aujourd’hui ? Et comment , positivement ou négativement ?

 

J'utilise Internet depuis l'âge de mes quatre ans, et je dois dire que c'est à la fois un monde virtuel formidable, mais aussi très dangereux. J'ai pu y apprendre de nombreuses choses et y approfondir ma culture, tout en faisant de nombreuses rencontres marquantes.

 

Mais c'est aussi un lieu où règne la malveillance, où on s'habitue à voir des images d'horreurs et où les gens se lâchent facilement sur les mots.

 

Néanmoins, je trouve cela intéressant de voir à quel point nous avons tous une seconde personnalité lorsque nous naviguons sur les réseaux, c'est un peu une deuxième vie à côté de la nôtre où nous pouvons discuter avec des personnes vivant à l'autre bout de la planète et se lier d'amitié avec elles sans même les avoir vues en vrai.

 

Je pense qu'Internet m'a énormément façonné, je suis un enfant de la génération Z après tout, je suis né et je vis avec Internet, je le considère d'ailleurs comme un troisième parent, car je pense, qu'il m'a positivement éduqué.

 

Malheureusement, Internet peut aussi éduquer négativement certains jeunes, en enfermant ceux-ci dans une idéologie et une façon de pensée fermée à l'ouverture d'esprit et au dialogue.

 

 

- Dans les livres les plus vendus en France en 2021 ne figurait aucun ouvrage de philosophie. Pourquoi selon vous ?

 

Je trouve que la philosophie est devenue compliquée à comprendre, les ouvrages qui sortent aujourd’hui sont souvent cryptiques et ont beaucoup de mots compliqués et spécifiques, ce qui peut rendre la lecture difficile, surtout pour les jeunes.

 

La philosophie n’est plus autant accessible ce qui fait qu’elle n’intéresse plus grand monde, ce qui est bien dommage, car c’est un domaine qui permet de nous faire réfléchir sur le monde autour de nous.

 

-Est-ce qu’avec la publication de cet ouvrage vous espérez rendre la philosophie plus accessible ?

 

J'espère effectivement la rendre plus abordable puisque je pense que la philosophie devient un domaine oublié et restreint qu'à un certain nombre de personnes. Pourtant, c'est bien elle qui nous permet d'ouvrir notre vision à de nouvelles choses et d'élargir notre façon de penser en se posant des questions sur les choses de la vie.

 

Et c'est ce que j'essaye de faire en parlant de notre Univers, de nos rêves, du temps ou même de la mort. Certains mots sont parfois compliqués, mais j'essaye de rendre le plus facile à lire, en particulier avec l'incorporation d'histoires entre les différents essais.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don