Accueil
Les forêts, d'Hélène Dorion
Partager

Les forêts, d'Hélène Dorion

Un article rédigé par Christophe Henning - RCF, le 14 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

C’est un petit recueil de poésie, un format poche de 160 pages, et c’est un livre qui va toucher un large public de jeunes lecteurs. Pourquoi, me direz-vous ?  Parce que la poésie d’Hélène Dorion a été retenue pour figurer au programme officiel des œuvres obligatoires du baccalauréat dès 2024 et pour au moins trois années. Chapeau donc à la poétesse qui est la première Québécoise et le premier poète inscrit à l’épreuve du bac de son vivant. Une reconnaissance académique qui bouleverse aussi bien la vie de l’auteure que celle de son éditeur Bruno Doucey.

helene dorion helene dorion

Chronique littérature –  #LaMatinaleRCF – Hélène Dorion – 30 mars 2023

Christophe Henning, chaque jeudi, on parle littérature dans la Matinale. Aujourd’hui, vous nous présentez Mes forêts, d’Hélène Dorion, publié par Bruno Doucey.

Vous n’êtes pas sans savoir que la poésie connait beaucoup d’amateurs mais n’est pas un marché très florissant. « La plupart des éditeurs tirent à 500 exemplaires un recueil de poésie et considèrent qu’il s’agit d’un succès s’ils en vendent 800 », explique Bruno Doucey. Grâce à cette inscription au programme, le livre d’Hélène Dorion change de catégorie ! Il va être édité à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires, ce qui dépendra malgré tout des choix classiques ou audacieux des professeurs de lettres. En effet, Hélène Dorion n’est pas seule soumise à la sagacité des futurs bacheliers. Dans la catégorie « poésie du XIXe au XXe siècle » figurent de sérieux concurrents, « Le Cahier de Douai », d’Arthur Rimbaud et « La rage de l’expression » de Francis Ponge… C’est dire le niveau…

Jusqu’alors, le recueil d’Hélène Dorion, publié en 2021, a été vendu à… 1 200 exemplaires. Et chaque année, 500 000 lycéens passent les épreuves de français. Pour s’adapter à ce nouveau public, l’éditeur qui a publié depuis des années plus de deux cents recueils de poésie, a décidé de créer une collection poche intitulée « Sacoche », plus maniable et tout aussi soignée. Bruno Doucey ne cache pas que de grandes maisons d’édition, notamment dans le domaine scolaire, lui ont gentiment proposé de reprendre à leur compte l’œuvre d’Hélène Dorion… Ce serait se priver d’un véritable trésor de guerre. Je me suis rapproché des éditions de la Table ronde qui publient Antigone de Jean Anouilh depuis 1947. Une œuvre théâtrale toujours au programme de Français depuis les années Soixante, a minima au titre des lectures recommandées pour les collégiens de 4e et 3e. Un large public qui assure environ 200 000 exemplaires par an depuis au moins une vingtaine d’années. Ce qui fait, si on compte les deux formats c’est-à-dire l’édition théâtre et l’édition poche Petite Vermillon, un total de 4,6 millions d’exemplaires. Cherchez bien : vous devez avoir un exemplaire au fond d’un vieux cartable. Un dernier chiffre : 30 000 exemplaires sont vendus à l’étranger chaque année, comme quoi la littérature française peut aussi s’exporter.

Quant à Hélène Dorion, elle vit au milieu des ces forêts du grand nord québécois, elle s’en inspire, s’en nourrit, pour mieux la restituer : « Mes forêts sont mes espoirs debout, un feu de brindilles et de mots que les ombres font craquer dans le reflet figé de la pluie », écrit-elle. Et encore : « Les forêts apprennent à vivre avec soi-même ». L’arbre, le ruisseau, la branche, l’herbe, l’écorce… un dernier passage si vous voulez bien : « Mes forêts sont un champ silencieux de naissances et de morts, la mémoire de saisons qui se lèvent et retombent. Mes forêts sont du temps qui s’immisce à travers tronc branche racine, elles traversent le feuillage du jour, capturent l’ombre, capturent l’éclat ». Vous vous souvenez de l’épreuve du bac français : allez, vous avez quatre heures…

Mes forêts, d’Hélène Dorion, publié par Bruno Doucey dans la collection Sacoche.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don