Accueil
Le travail, entre souffrance et épanouissement

Le travail, entre souffrance et épanouissement

Un article rédigé par Stéphane Debusschère - RCF Isère,  -  Modifié le 17 juillet 2023

L'émission de ce mois-ci est consacrée à la souffrance au travail. L'étymologie du mot travail fait référence au Tripalium, un instrument de torture. Sans aller jusque là, le travail peut être cause de souffrance. Les invités de Marie-Claire Gallin Martel présentent leurs conception du travail et les conditions pour que le travail soit avant tout source d'épanouissement. 

La souffrance au travail La souffrance au travail

Presque sur le ton de l’humour cynique nous avons sous-titré cette émission « on n’est pas là pour rigoler ». 
Peut-être, dirait un psychologue, pour mettre à distance quelque chose qui est douloureux : la souffrance au travail. 
En effet, on n’a pas envie de souffrir au travail. Beaucoup cherchent dans leur travail une source d’épanouissement. 
Même si tous ne la trouvent pas, le travail n’est pas censé faire souffrir. Il y a quelque chose d’anormal à associer ces deux mots. Le code du travail prévoit même que c’est la sécurité qui doit primer au travail. 
Les entreprises ont un intérêt à avoir des salariés en bonne santé pour être au maximum de leur performance. 
En même temps la notion de travail renvoie à des idées d’effort. Le travail est un vrai travail s’il coute un effort au travailleur.  Sans oublier à une étymologie possible du mot travail, tripalium : instrument de torture…

Les invités de l'émission

Dominique STEILER. Docteur en management, ancien officier pilote de chasse de l’Aéronautique Navale, a été coach mental d’équipes Olympiques. Il accompagne aujourd'hui des managers et des dirigeants en France et à l’étranger.  
Dominique Steiler, a créé en 2012 au sein de Grenoble Ecole Management la Chaire de recherche « Paix économique, Mindfulness et Bien-être au Travail ».

Agnès NATON. A effectué sa carrière professionnelle dans les ressources humaines à France Télécom. Engagée très tôt dans le milieu associatif auprès des plus démunis, au sein de l’éducation populaire et du syndicalisme, à la CGT. Aujourd’hui votre engagement professionnel s'exerce dans ce syndicat où elle a occupé de multiples responsabilités, notamment en Haute-Savoie au bureau confédéral durant 10 ans. Mme Naton est actuellement secrétaire générale de la CGT Auvergne-Rhône-Alpes et membre du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional

Daniel GARIN. Médecin, avec une première partie de carrière en tant que médecin des armées tout d’abord en hôpital militaire, puis médecin chercheur spécialiste du risque biologique. Monsieur Garin est professeur agrégé du Val-de-Grâce depuis 2004. Est actuellement médecin du travail. Son domaine d’expertise est celui de la santé au travail. Il exerce aujourd'hui en Oisans, où il est responsable du Pôle Montagne chez MT2i, un service de santé au travail interprofessionnel de l’Isère regroupant environ 7 000 entreprises sur les territoires Grenoble et le sud de l’Isère dont l’Oisans, le Triève et le plateau Matheysin. 

Interviennent également dans la deuxième partie de l'émission :

Cécile Prost (ABC Projets). Dirige un cabinet de conseils de communication et travaille sur l’accompagnement des dirigeants. 

Karim Benhameur. Enseignant et consultant pour Grenoble Ecole Management. Travaille sur le sens au travail, et la Qualité de Vie au Travail & Santé. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don