Accueil
Le goût des autres, avec Mélissa Da Costa
Partager

Le goût des autres, avec Mélissa Da Costa

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'amitié peut-elle être plus forte que l'amour pour se reconstruire ? Une question que pose "Je revenais des autres" (éditions Albin Michel), le dernier roman de Mélissa Da Costa.
Eva Niepce Eva Niepce

Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants. Ambre a vingt ans, n'est rien et n'a personne. Sauf lui. Quand submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l'envoie loin, dans un village de montagne du Queyras, pour qu'elle se reconstruise, qu'elle apprenne à vivre sans lui. 

Pour sauver sa famille aussi. "Je revenais des autres" est l'histoire d'un nouveau départ. Le feuilleton d'un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancoeurs, amours aussi. Le roman des autres et une ode à la résilience. 

ViVRE D'AUTRES VIES ET DEVENIR QUELQU'UN D'AUTre

Mélissa Da Costa est une romancière française. Après des études d'économie et de gestion à l'Institut d'administration des entreprises de Lyon (IAE) (2008-2011), elle est chargée de communication dans le domaine de l'énergie et du climat. Elle suit également des formations en aromathérapie, naturopathie et sophrologie. A 30 ans, Mélissa Da Costa est l’auteure des Lendemains et de Tout le bleu du ciel, son premier roman, couronné par le Prix des lecteurs du Livre de Poche, a été l’un des succès de librairies de l’an dernier vendu à près de 400.000 exemplaires. L'histoire d'Emile, 26 ans, qui découvre qu'il a une maladie orpheline, va perdre toutes ses capacités et refuse de finir ses jours à l'hôpital, décidant de partir pour un road-trip dans les Pyrénées, avec une jeune fille.  

Retour sur le parcours d'une auteure à la plume sensible,invitée de Vincent Belluti. "J'ai toujours aimé m'inventer des histoires. Quand j'ai pu tenir un stylo et faire parler les mots, quand je rentrais de l'école, j'avais tout juste 7 ans, j'inventais des phrases pour vivre d'autres aventures, d'autres personnes. Les phrases sont devenues des poèmes, des contes d'enfant que j'illustrais et des débuts de romans. J'aimais cette possibilité de vivre d'autres vies, de devenir quelqu'un d'autre. On peut changer de sexe, changer de métier. C'était une évasion, une respiration." 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don