Accueil
Le circuit court, nouveau modèle de consommation?
Partager

Le circuit court, nouveau modèle de consommation?

Un article rédigé par Béatrice Soltner - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
La Ruche qui dit oui, l'un des acteurs du circuit court en France. Entreprise sociale et collaborative, elle permet au consommateur d'acheter ses produits directement auprès du producteur.
La Ruche qui dit oui - Le circuit court, une façon de consommer sinon militante, du moins consciente du pouvoir du client La Ruche qui dit oui - Le circuit court, une façon de consommer sinon militante, du moins consciente du pouvoir du client

Il est 18 heures. Comme chaque mardi soir des producteurs de la région s'installent devant l'église Saint-Just, dans le Vè arrondissement de Lyon. Légumes, tisanes, confitures... Autant de produits commandés par les consommateurs directement aux producteurs du réseau La Ruche dit oui. L'un des principaux acteurs du circuit court en France. 
 

"Les produits frais, je n'ai pas envie de les prendre en supermarché, au final niveau prix je m'en sors vraiment bien"

 

LES VERTUS DU CIRCUIT COURT

Permettre aux citadins de consommer des produits locaux et de qualité c'est la mission de La Ruche qui dit oui. Le principe est simple, le consommateur commande ses produits -  fruits, légumes, pain, fromage, viande, bière… - sur le site internet et récupère sa commande quelques jours plus tard. 

Ici ce sont les agriculteurs qui fixent eux-mêmes leurs prix. Et qui viennent remettre en main propre leurs productions aux clients. C'est important car au-delà des liens que cela permet de tisser, le consommateur a la possiblité de comprendre comment travaille celui qui fournit son alimentation. Fait-il du bio, et si non pourquoi ? Utilise-t-il de l'engrais ou des herbicides ? Dans quelles proportions ? 
 

 

Des Consommateurs responsables

"Les produits frais, je n'ai pas envie de les prendre en supermarché, au final niveau prix je m'en sors vraiment bien", confie une cliente âgée de 20 ans. Elle est étudiante et appartient à une génération sensible à la qualité des aliments, au respect de l'environnement et à la transparence quant à la chaîne de production.

"Dans mon entourage on fait vraiment attention à consommer local" surtout pour les viandes, les fruits et les légumes. Une façon de consommer, sinon militante, du moins responsable, et qui intéresse de plus en plus. En février 2018 est paru "100 jours sans supermarché - Le premier guide des circuits courts" (éd. Flammarion) écrit par Mathilde Golla.

 



 

Qu'est-ce que l'agriculture raisonnée ?

À 20 km de là, l'exploitation de Philippe Dumont s'étend sur une vingtaine d'hectares dans la commune de Vourles. Une exploitation familiale qui a fait le choix de l'agriculture raisonnée. "On est en agriculture raisonnée, nous traitons avec des produits qui sont quand même très contrôlés... En bio ils peuvent vous vendre des produits qui sont très vilains, nous on n'a pas en agriculture raisonnée de les vendre." 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don