Accueil
Le Chemin de Stevenson, une aventure qui révèle les personnalités
Partager

Le Chemin de Stevenson, une aventure qui révèle les personnalités

Un article rédigé par Martin Obadia - RCF Haute-Loire, le 8 juillet 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

Le Chemin de Stevenson connaît un regain d'affluence depuis plusieurs années. Son tracé, qui sillonne la Haute-Loire, la Lozère, l'Ardèche et le Gard a été encore plus popularisé par le film Antoinette dans les Cévennes. RCF vous propose tout l'été de découvrir ou redécouvrir ce chemin à travers une série de reportages. A écouter le vendredi à 11h30 et le samedi à 10h. 

Le château de Beaufort à Goudet, vue depuis le Chemin de Stevenson © Martin Obadia Le château de Beaufort à Goudet, vue depuis le Chemin de Stevenson © Martin Obadia

Il y a plus de 140 ans, un écossais posait le pied au Monastier-sur-Gazeille en Haute-Loire pour un périple de plusieurs jours vers le sud en direction de Saint-Jean-du-Gard (Gard). Son nom : Robert-Louis Stevenson. Cet écossais se lançait sur la trace des Camisards avec son ânesse Modestine, une bête qui n'était pas forcément très docile et qu'il n'hésitait pas à chahuter quelques fois. Ce chemin, il l'a raconté dans son ouvrage Voyage avec un âne dans les cévennes, ouvrage et parcours qui, une centaine d'année après ont été à l'origine du GR 70, le Chemin de Stevenson.

 

Des milliers de personnes se sont mis et se mettent toutes les années sur les traces de cet écrivain voyageur. RCF a également suivi ses pas avec un premier arrêt au Monastier-sur-Gazeille.

L'Auvergne en balade Le chemin de Stevenson, épisode 1 : Le Monastier sur Gazeille

2e étape : entre Le Monastier-sur-Gazeille et Goudet

 

Après la découverte de ce village, il est temps de s'engager vraiment dans l'aventure, sur les pas de Stevenson. Mais pour cela il est nécessaire d'être bien accompagné. Pourquoi ne pas suivre l'exemple de l'écrivain? choisir un animal aux oreilles pointues, compagnon de route essentiel et qui va aussi servir de guide. Direction alors Alleyrac à quelques kilomètres du Monastier pour récupérer Lola. 

L'Auvergne en balade Chemin de Stevenson, épisode 2 : Le Monastier sur Gazeille - Goudet

Une 3e étape entre Goudet et le Bouchet-Saint-Nicolas qui commence assez fort

 

Une nuit de sommeil, un petit déjeuner complet et c'est reparti ! Le chemin nous conduit ce jour là vers le Bouchet-Saint-Nicolas. Le parcours débute à nouveau sous la pluie et dès le départ il met les jambes et le souffle à rude épreuve. 

L'Auvergne en balade Chemin de Stevenson, épisode 3 : Goudet - Le Bouchet-Saint-Nicolas

4e étape, une étape pour oser sortir des sentiers battus

 

Cette étape commence comme les précédentes mais cette fois-ci elle va varier au fil de la journée. Toute la matinée on sillonne les chemins au milieu des cultures. Des collines évitent que le paysage soit monotone. A la mi journée on bifurque et on quitte le Chemin de Stevenson pour prendre la direction de Saint-Arcons-de-Barges et aller à la rencontre de Hollandais installés en Haute-Loire depuis plusieurs années.

L'Auvergne en balade Chemin de Stevenson, épisode 4 : Le Bouchet Saint-Nicolas - Le Marconnès

5e étape : retour sur le Chemin de Stevenson, direction Pradelles 

 

Après une nuit très peu reposante au camping, c'est reparti direction Landos pour rejoindre Pradelle par le Chemin de Stevenson. Cette étape, la première totalement sous le soleil et la chaleur va nécessiter de puiser l'énergie au plus profond de soi.

L'Auvergne en balade Chemin de Stevenson, épisode 5 : Le marconnès - Pradelles

6e et dernière étape, Pradelles-Langogne... sans compagnon de route

 

La dernière étape est assez courte, elle vise à relier Pradelles à Langogne, soit 7 km. Ce trajet est court mais le sac est lui plus lourd car Lola s'est arrêtée à Pradelles. Le poids qu'elle portait est désormais sur le dos mais cela n'empêche pas de profiter du paysage qui commence à changer.

L'Auvergne en balade Le Chemin de Stevenson, épisode 6 : Pradelles - Langogne

L'ensemble des épisodes sont à écouter tout l'été les vendredis à 11h30 et samedis à 10h sur les 3 antennes RCF d'Auvergne.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don