Accueil
Le Chat rentre à Bruxelles
Partager

Le Chat rentre à Bruxelles

Un article rédigé par Louis Le Pen - RCF Bruxelles, le 15 mars 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Coup de projecteur Philippe Geluck - L'art rigolo ou l'humour progressiste

Après avoir fait se remplir de visiteurs rues et bord de mer à travers toute l’Europe, l'exposition Le Chat Déambule, qui comprend les vingt statues en bronze du Chat de Philippe Geluck, s'est installée dans le Parc de Bruxelles pour sa dernière étape du 10 mars au 30 juin 2023. Une journée d’inauguration était organisée en présence du dessinateur qui en a profité pour dévoiler deux nouvelles statues exclusives.

Le Martyr du Chat ©StudioFiftyFifty Le Martyr du Chat ©StudioFiftyFifty

Ça fait du bien”. Le bourgmestre de Bruxelles Ville, Philippe Close, n’a pas caché sa joie de voir “l’enfant du pays” achever d’exposer ses bronzes du Chat au cœur de la capitale belge. Des mots repris quelques minutes après par l’Echevine de la Culture, Delphine Houba, qui a rappelé la place centrale qu’occupe la culture dans la région bruxelloise. Derrière la petite tribune disposée spécialement pour l’occasion dans l’ex-dénommé Parc royal, s’est ensuite présenté Philippe Geluck pour achever la série de discours officiels par quelques remerciements. Le dessinateur n’a pas caché son émotion se sachant à deux pas de la rédaction du Soir qui a vu naître son personnage phare. 

Une statue en hommage à mes amis et collègues de Charlie Hebdo

C’est sous un temps typiquement belge que le créateur du Chat a fait tomber les draps blancs qui cachaient ses deux nouvelles œuvres spécialement conçues pour la dernière étape bruxelloise. L'une dénonçant la déforestation et l'autre plus humoristique portant le titre “La beauté intérieure”. Ces statues rejoignent celles que 7 millions de visiteurs avaient déjà pu observer à travers l’Europe. Si l’humour les caractérisent toutes, elles évoquent aussi des sujets sérieux allant des accidents de la route à l’hommage de Geluck pour ses “collègues et amis de Charlie l'Hebdo” avec une statue inspirée de celle de Saint Sebastian représentant le Chat transperçé de crayons.

En 2020, l'exposition a attiré plus de 2 millions de visiteurs à Paris pour sa première étape. 

L’aventure du Chat Déambule, qui a débuté sur les Champs Elysées à Paris, devrait s’achever avec l’ouverture du Musée du Chat prévue en 2024. L'exposition parisienne a attiré près de 2 millions de visiteurs alors que la capitale française était, à l'époque, totalement à l’arrêt en pleine période de confinement. S’en était suivi une polémique lancée par quelques bien-pensants du monde de l’art qui avait rebondi à Bruxelles et mené à une pétition pour interdire la construction du Musée du Chat, certains y voyant un acte promotionnel plutôt qu’artistique. Aujourd’hui, la vente des statues (jusqu’à 380 000 euros l’unité), qui a attiré aussi bien des collectionneurs privés que le Parlement bruxellois, doit permettre de financer les travaux du musée sur la Place Royale sans l’aide d’aucun fond public. Annoncé pour fin 2024, le Musée du Chat devrait prendre place aux côtés du Palais des Beaux Arts de Bruxelles. 

Après avoir déambulé dans le parc au milieu des statues, rendez-vous à la galerie Huberty & Breyne pour une exposition de tableaux du Chat inaugurée le même jour. Voilà une autre occasion de profiter, jusqu'au 13 mai 2023, de “L’'art rigolo” signé Geluck comme il le nomme lui-même dans notre interview.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don