Accueil
L'année cosmique. Des origines de l'univers à aujourd'hui pour oublier l'actualité
Partager

L'année cosmique. Des origines de l'univers à aujourd'hui pour oublier l'actualité

Un article rédigé par Maximilien Cadiou - RCF Sarthe,  -  Modifié le 17 juillet 2023

Afin de prendre du recul face à la morosité covidienne, Hilaire Bodin nous invite à l'accompagner dans un voyage cosmique, de l'origine de l'univers jusqu'à aujourd'hui.

Univers Univers

Après le bilan de l'année 2021, on se tourne vers 2022 !

Par ce temps de COVID, commençons l'année en prenant du recul, de la hauteur. Je vous emmène vers  le grand large. Attention : attachez vos ceintures. Nous partons à la  découverte de l’origine de tout. Le sujet est tellement vaste que nous allons le traiter  durant 3 chroniques consécutives. Ce que je trouve amusant, c’est que le concept scientifique du Big-bang  ait été conçu par un homme d’église et astrophysicien, le chanoine catholique Belge : Georges Lemaître en 1927, théorie audacieuse démontrée quelques années plus tard par l’astronome Américain Edwin Hubble. Cette découverte des débuts  de l’univers est devenue, aujourd’hui, une   évidence scientifique  qui conditionne nos escapades dans l’espace.

A partir de ses recherches astrophysiques, c’est un chanoine qui nous offre une nouvelle approche de l’histoire l’univers. C’est vrai que c’est assez incroyable, mais c’est quoi exactement que le big-bang ?


Des recherches astrophysiques  concordantes  sont arrivées à la conclusion que, partant d’un minuscule point zéro, l’espace/temps  se dilate  en continu depuis 13, 8 milliards d’années provoquant la naissance des galaxies, étoiles, système solaire, planètes, jusqu’ à la vie  sur la terre et enfin la pensée consciente. C’est incroyable et fantastique sachant que l’homme vient tout juste d’arriver sur terre. 

Comment ça, je ne comprends pas. L’humanité à quand même quelques centaines de milliers d’années ? 

C’est exact, maintenant  je sais que  Dieu n’a pas créé le monde en 6 jours avant de se reposer le 7éme. Or  je m’extasie devant un ciel étoilé,  je ne peux que m’interroger. Qui  suis-je face à  cette immensité ? L’homme a-t-il  une place spécifique dans  l’univers ? En 1977 l’astrophysicien  américain Carl  Sagan a publié  un calendrier cosmique qui résume l’histoire de l’univers en une seule année calendaire de 365 jours… Chers auditeurs, imaginez que le Big-bang s’est produit le 1er Janvier à zéro heure et qu’aujourd’hui nous soyons le 31 Décembre à minuit.  Avec Carl Sagan, nous devons loger 13, 8 milliards d’année sur une seule de nos années. Ce qui représente, quand même  38 millions d’années cosmiques  chaque jour.  
  Je vous amène en voyage dans notre année cosmique.  Ça démarre fort, puisque les 1ére galaxies sont née dès le 10 Janvier. Nous terrien, nous allons habiter très, très tardivement, dans une  galaxie appelée la voie lactée. Elle,  elle s’est formée à partir du 1er Mai, mais elle va mettre du temps pour grandir. Ainsi  notre soleil, bien aimé,  va attendre le 9 Septembre pour  apparaître dans la voie lactée créant progressivement ses 9 planètes. La planète terre, elle,  apparaîtra  le 14 Septembre. Elle va laisser éclore la vie dès le 25 Septembre. C’est incroyable cette  vie exubérante et créative. Vie qui va se diversifier, Jusqu’ à inventer des mâles et les femelles  c’est-à-dire  la sexualité le 1er Novembre.  C’est malin d’inventer un truc pareil le jour de la fête des saints.

C’est une génial invention la sexualité. C’est quand même sympa d’être homme et femme et de nous  unir  pour donner la vie. 

Attendez Auberi, il faudra encore un peu de temps avant que l’homme pointe son museau. Il faut d’abord attendre le 1er Décembre pour avoir  une atmosphère viable. Le 20 Décembre la terre sera enfin couverte de végétation. Végétation qui nourrira les dinosaures qui ,eux, vont disparaître le 30 Décembre.  C’est leur disparition qui va favoriser  l’émergence  de nos ancêtre les primates.

C’est incroyable, mais alors quand est-ce qu’on arrive nous les humains ? 

Pour nous, tout se passe le 31 décembre  au moment de l’apéro soit vers 20 h.  A cette heure  chez les primates la lignée humaine se sépare des  de celle des chimpanzés.  Vers 23h l’homo erectus se promène dans nos forêts. A 23h 50mn l’australopithèque arrive à domestiquer le feu. A 23h 56mn notre ancêtre l’homo-sapiens fort de son gros cerveau fait son apparition. A 23 heure 59mn et 35 s, il invente l’agriculture. Vingt seconde plus tard, la Palestine voit naitre Jésus, il est  23h59mn et 55 secondes. Louis XIV règne à 23h 59 minute et 59 secondes. Une seconde cosmique plus tard soit 430 années terrienne. Il est minuit, Ca y est  nous atterrissons dans notre présent de  Janvier 2022 avec autoroutes et ses ordinateurs. Vous pouvez détacher vos ceintures.  

Hé bien ça décoiffe ce voyage dans le temps ! Quel lien faites avec la joie d’être vieux. 

Je suis personnellement, étonné et même ébahi que l’éphémère poussière d’étoile  dont le cosmos vient d’accoucher : nous, les humains, avons pu en quelques secondes cosmiques construire des villes et faire la guerre. Sortir de la nature pour accéder à  la culture. Sortir de l’animalité  pour découvrir la liberté, le bien et le mal. Transcender notre humanité à la recherche de notre dimension spirituelle et divine.  Comment ne pas être émerveillé d’exister ? 
Le temps libre dont nous disposons nous les vieux, nous laisse de la disponibilité pour contempler  un ciel étoilé. Le temps de nous interroger sur notre place dans le cosmos et parmi les hommes. Le temps  de chercher le sens de notre vie  et de la mort.  Le temps d’écouter le silence  et peut-être de discerner  une présence dans le silence cosmique. 

Votre vision est optimiste, mais ne peut pas  aussi dire que, nous sommes là par hasard ?  Que vivre pour mourir aussitôt  n’a  guère de sens !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

La joie d'être vieux - © RCF Sarthe (Maximilien Cadiou)
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
La joie d’être vieux

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don