Accueil
La santé des plus pauvres en Afrique
Partager

La santé des plus pauvres en Afrique

Un article rédigé par Dominique Jaubert - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Dans "Notre Santé" Dominique Jaubert vous fait découvrir une association au service de la santé des pauvres au Congo. Emission diffusée les 25 et 28 janvier sur RCF Bordeaux puis en podcast
Oxfam East Africa [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons - Le fleuve Congo Oxfam East Africa [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons - Le fleuve Congo

L’Association de L’Amour Vivant (ASLAV) a été créée il y a 10 ans par un médecin Bordelais, le Docteur Michel Salefran qui, lors d’un voyage en République du Congo prit conscience des gigantesques défis sanitaires auxquels ce pays de près de 4 millions d’habitants était confronté : mortalité infantile élevée, espérance de vie de 53 ans (36 ans dans l’ethnie autochtone Pygmée) et 50% de la population en situation de malnutrition. De plus 55% de la population y  vit en dessous du seuil de pauvreté avec un PIB de 3167 dollars par habitant (15 fois plus bas que celui de la France) et, comme dans beaucoup de pays d’Afrique, la santé est loin de constituer un objectif politique et économique prioritaire. L’ASLAV repose sur une organisation rigoureuse et originale qui s’appuie sur des structures sanitaires existantes et gérées par des congrégations religieuses catholiques, ce qui permet de s’assurer que l’aide apportée soit bien utilisée en totalité.

Les principales missions que remplit l’ASLAV sur le terrain, grâce à des professionnels bénévoles effectuant des missions de quelques semaines, sont la formation des soignants locaux, en particulier en termes de nutrition et de prévention,  les soins, la fourniture de médicaments et de consommables, l’équipement en eau et en électricité des centres, la construction de nouveaux centres et la création de nouveaux partenariats avec des congrégations pour étendre la couverture territoriale en matière de santé. En 2016, l’association a inauguré trois nouvelles réalisations dont une maternité, un dispensaire et l’accès à l’eau potable pour un autre dispensaire.
Récemment, l’ASLAV a pu faire opérer en France une petite fille de 5 ans devenue aveugle à la suite d’un accident dû à un médicament.

Dans « Notre santé », RCF Bordeaux reçoit le Docteur Michel Salefran pour nous parler des actions de l’ASLAV et deux bénévoles, le Docteur Antoine Perromat et son épouse, Béatrice, infirmière puéricultrice qui nous font partager « à chaud » leur expérience au retour d’une mission dans deux dispensaires de brousse. Emission diffusée le mercredi 25 janvier à 11h30 et le samedi 28 janvier à 11h puis à retrouver en podcast ci-dessous.

Habitués que nous sommes à un système de santé où tout nous est possible, pour ne pas dire dû, il est important de prendre conscience de la situation sanitaire de ces pays d’Afrique qui se trouvent à quelques heures d’avion de chez nous et qui ont bien moins que le nécessaire. Le soutien d’associations caritatives comme l’ASLAV est pour elles vital, au sens propre du mot.

Si vous voulez soutenir l’ASLAV ou, tout simplement en savoir plus, tout est sur le site www.aslav.org

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don