Accueil
La région Auvergne-Rhône-Alpes fait face au grand froid
Partager

La région Auvergne-Rhône-Alpes fait face au grand froid

Un article rédigé par Valérie-Anne Maitre et les rédactions RCF Auvergne - Rhône-Alpes - RCF Lyon,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Hébergement d'urgences, maraudes, les associations et les préfectures de la région Auvergne-Rhône-Alpes prennent des dispositions pour faire face au froid.
Pixabay- La région Auvergne-Rhône-Alpes fait face au grand froid Pixabay- La région Auvergne-Rhône-Alpes fait face au grand froid

Alors que les températures baissent depuis le début de la semaine, l'accueil des sans-abris s'organise dans les régions. A Lyon, Thonon-les-Bains ou Péronnas par exemple. Dans le même temps, RTE essaie d'inciter les entreprises à limiter la consommation d'énergie.

Hébergement d'urgence, l'enseignement catholique mobilisé à Lyon

A Lyon, la direction de l'Enseignement catholique a lancé un appel aux établissements du diocèse pour accueillir des sans-abris. Le collège Chevreul, dans le 2e arrondissement de Lyon, a ouvert dès lundi 16 janvier 2017 les portes de son gymnase.
Au total: 30 places resteront ouvertes pendant une semaine, week-end compris. Plusieurs familles, avec des enfants en bas-âge sont accueillies par la Croix-Rouge. Jean Mondesert est le chef d'établissement du collège-lycée Chevreul a par ailleurs souhaité associer les élèves à cette chaîne de solidarité. Il répond à Jean-Baptiste Cocagne (RCF Lyon):

[LIRE] Plan d'accueil renforcé à Lyon
 

Un accueil dans un collège de Péronnas

Dans l'Ain, c'est un gymnase de collège à Péronnas, près de Bourg-en-Bresse que le préfet a réquisitionné pour mettre à l'abri des personnes sans solution d'hébergement. Près de 50 personnes - et plus si nécessaire  - peuvent être hébergées. Le maire a demandé que les collégiens ne soient pas trop longtemps privés de leur salle de sport. Le préfet de l'Ain a donc prévu de faire tourner les réquisitions si le froid se poursuit. La gestion de l'accueil est confiée à l'association d'insertion et d'hébergement d'urgence Tremplin. Elle s'occupe de 30 personnes pour l'instant, essentiellement des familles demandeurs d'asile. Martial Do, directeur de Tremplin, il répond à Xavier Jacquet (RCF pays d'Ain):


 

Les associations multiplient les maraudes en Haute-Savoie

Selon les prévisions, les températures devraient beaucoup descendre. -13 degrés attendus en Haute-Savoie. Le plan « Grand froid » a d’ailleurs été mise en place par la préfecture le 5 janvier dernier. Le dispositif d’hébergement d’urgence est donc renforcé, avec l’ouverture de places supplémentaires. Jusqu’à 70 sur l’ensemble du département. Certaines sont gérées par l'association d’hébergement d’urgence de Thonon-les-Bains, les Passerelles.
Sarah Daligo directrice adjointe de l’association:


Le dispositif ne s’arrête pas là, les maraudes soutiennent et accompagnent les sans-abris toute l’année

. Mais en cette période de grand froid, les associations sont particulièrement vigilantes. Bertrand de Fleurian, délégué départemental de l’Ordre de Malte:


Pour aider les personnes sans abris, appelez le 115. Le numéro est gratuit et joignable 24h sur 24.

Limiter la consommation d'énergie

Avec cette vague de froid, RTE, la filiale d'EDF prévoit un pic de consommation d'énergie dès ce mardi soir et pour la journée de mercredi. Quelques gestes simples s'imposent à tous, comme baisser ses radiotateurs électriques d'un degré, ou encore bien éteindre une pièce quand on la quitte. Et du côté des industriels aussi il faut faire des économies. Près de Chambéry, l'entreprise Energy Pool gère la consommation de 150 industriels en France, dont 20 en Auvergne-Rhône-Alpes. Missionnée par RTE, elle intervient depuis la Savoie, sur leur système électrique pour libérer de l'énergie sur le réseau.
Anne-Sophie Chamois, directrice de la stratégie chez Energy Pool, elle répond à Marie Leynaud (RCF Lyon):


En acceptant de faire des économies d'énergie, la facture d'électricité de ces industriels peut diminuer de 5 à 20%.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don