Accueil
La pauvreté en milieu rural peut se combattre
Partager

La pauvreté en milieu rural peut se combattre

Un article rédigé par Véronique Devise, la présidente du Secours catholique - Caritas France - RCF, le 9 mars 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

La pauvreté en milieu rural est souvent silencieuse, peu perceptible et identifiable. Pourtant, en ce qui concerne l'accès aux soins et aux services publics, les inégalités se creusent dans les territoires ruraux. Des zones où les personnes souffrent particulièrement d’isolement et de solitude. Au Secours catholique, on s'engage pour combattre la pauvreté en monde rural.

Véronique Devise ©Secours Catholique Véronique Devise ©Secours Catholique

J’ai été interpellée la semaine dernière par Jocelyne, bénévole dans les Côtes-d'Armor : elle accompagne un petit garçon de 6 ans qui souffrait d’une carie mal soignée. Rien de grave si les soins sont fait rapidement, me direz-vous. Jocelyne appelle 35 dentistes, aucun rendez-vous possible. Elle finit par se rendre à l'hôpital qui prescrit un antibiotique mais aucune prise en charge des soins dentaires. Devant la souffrance intenable de l’enfant, elle contacte l’ordre des dentistes qui finalement trouve un praticien qui accepte de soigner l’enfant avec une prescription de morphine pour le soulager. Quelle énergie dépensée pour obtenir les soins attendus !

 

Mais quels liens avec le monde rural ? J'aimerais vous en citer plusieurs. Tout d’abord, la problématique de l’accès au soin mais plus globalement la disparition des services publics en milieu rural. L’accès à la santé et l’accès aux droits ne peut pas être une option. Ensuite, l’importance de l’accompagnement dans la durée des personnes les plus vulnérables car, en milieu rural les personnes souffrent particulièrement d’isolement et de solitude. Les bénévoles prennent le temps d’écouter et de comprendre les personnes , c’est la première demande qu’elles font quand elles arrivent au Secours catholique. Nous vivons dans un monde de réactivité, d'efficacité où tout va très vite. Et pourtant, passer du temps avec les familles est indispensable, personne ne se livre dans l’urgence. Jocelyne nous rappelle combien il est important d’aller au bout de la demande et de persévérer pour trouver des solutions adaptées. 

 

La pauvreté en milieu rural est souvent silencieuse, peu perceptible et identifiable. Les démarches sont dématérialisées, les numéros de téléphones renvoient vers des plateformes. Toute démarche en ligne demande, un équipement, l’accès à internet et être à l'aise avec l’outil informatique... Cela induit un coût financier important pour les familles.

 

C’est pourquoi, au Secours catholique, nous essayons, en partenariat avec d’autres partenaires présents sur les territoires, de créer des lieux et espaces communs de partage et de rencontre pour pallier les difficultés du monde rural. Il y a des cafés solidaires où une connexion internet peut être proposée et accompagnée, des jardins partagés pour recréer du lien entre les personnes, les épiceries itinérantes pour aller vers celles et ceux qui ne peuvent plus se déplacer… Je pourrai aussi évoquer la mobilité ou les difficultés liées au logement insalubre ou passoires thermiques.

 

En tout cas, la pauvreté en monde rural peut se combattre, c’est un sujet très important pour le Secours catholique. En partenariat avec les acteurs locaux, nos bénévoles essaient de trouver des actions innovantes pour répondre aux besoins des habitants et humaniser nos campagnes.

 

 


 

Chaque jeudi, écoutez la chronique de Véronique Devise, la présidente du Secours catholique - Caritas France.

> La Chronique du Secours catholique

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don