Accueil
La Major livre ses secrets

La Major livre ses secrets

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 24 février 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

A l’occasion de la sortie du livre “Marseille et sa major métamorphose d’une cathédrale”, le 21 février dernier, nous vous proposons de partir à la découverte de ce monument emblématique de la ville et du diocèse de Marseille avec Jean Guyon, l’un des quatorze auteurs de l’ouvrage, édité chez “Marion Charlet”.
 

©Robert Poulain ©Robert Poulain

Jean Guyon a de multiples casquettes, archéologue, historien et directeur de recherche émérite au CNRS. Au cours de sa carrière, il a eu “un coup de foudre” pour l’Histoire urbaine et l’archéologie chrétienne. “J’ai étudié l’Histoire de l’Eglise, c’est une époque passionnante, qui a été le passage de l’Antiquité au Moyen-Age et dans ce passage, les monuments chrétiens sont un peu des fossiles directeurs qui permettent de se rendre compte de ce changement”.


Pour Jean Guyon, il est fascinant de “découvrir cette période où tout était à faire pour l’Eglise, ce qui a quelque chose de consolant dans des époques où on a l’impression que certaines choses se défont”.


L’ouvrage réunit 14 auteurs et retrace 1600 ans d’Histoire de ce monument emblématique pour Marseille. Tous les auteurs ont travaillé de près ou de loin sur les différents chantiers de la Major.


 
Des “arrêts sur image” à des moments clés de l’évolution de la Major


 
Le livre s’appuie sur des aquarelles de restitution de Jean-Claude Golvin afin de procéder à des “arrêts sur image” à des moments significatifs de l’évolution de la cathédrale, soit 420,1420, 1720, 1893 et 2020.
L’objectif de ce livre est aussi de faire découvrir le quartier environnant, tout en donnant le contexte historique de la période et voir les rapports que Marseille et les marseillais entretiennent depuis 1600 ans avec cette cathédrale.


Enfin l'enjeu pastoral n’est pas à négliger car la Major est au milieu d’un pôle culturel, le MUCEM, le musée Regards de Provence et tout près des croisiéristes. Elle est donc de plus en plus visitée et représente une opportunité pour des gens venus d’ailleurs d’avoir un contact avec ce qu’est le christianisme et les traces qu’il a laissés dans l’Histoire.  


La Major est également un des points forts des activités du diocèse et les fidèles ont ainsi pu redécouvrir cet édifice, un peu négligé si l’on remonte vingt ans en arrière.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don