Accueil
La "grossophobie" une nouvelle forme de discrimination
Partager

La "grossophobie" une nouvelle forme de discrimination

Un article rédigé par RCF - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Pas facile d'affronter le regard des autres quand on a des kilos en trop. Mais des structures peuvent aider à mieux vivre avec son corps. A découvrir avec Ina Bourreille dans Cap éducation
Tania Dimas de Pixabay Tania Dimas de Pixabay

"Grossophobie" est un nouveau mot entré dans le dictionnaire fin juin 2019 : "attitude de stigmatisation, de discrimination envers les personnes obèses ou en surpoids".

Avant même de se pencher sur la grossophobie, qu'est-ce que le surpoids et l'obésité ? Dans "Cap éducation" Ina Bourreille est allée à la rencontre d'endocrinologues spécialisées dans ce domaine au CHU de Bordeaux. Et puis qui peut le mieux dire les tourments et les souffrances d'une personne obèse ou en surpoids que celle même qui vit cette situation ? Discrimination, insultes, moqueries, indifférence, regards de mépris...Vous entendrez des témoignages dignes et éclairants. Mais aussi la volonté de vivre et de bouger, de se prendre en mains, grâce à Cekidis ! Un sociologue de l'université de Bordeaux et une psychologue du Réppop interviendront dans la dernière émission pour mieux faire comprendre cette grossophobie et le mal qu'elle engendre...un défi.

A écouter en ce mois d'octobre dans "Cap éducation" sur RCF Bordeaux, diffusé le mardi à 11h30, rediffusion le vendredi à 19h30, puis disponible en écoute différée à partir de la page Internet de l'émission.
 
Mardi 8 octobre : L'obésité est une maladie ! Professeur et endocrinologue, responsable du pôle obésité au CHU de Bordeaux, Blandine Gatta Cherifi et  Maud Monsaingeon-Henry, endocrinologue, détaillent les problèmes spécifiques de cette maladie trop fréquente aujourd'hui et bien plus compliquée que chacun ne l'imagine.

Mardi 15 octobre : Cekidis, le Cercle des Kilos Disparus, accueille, aide et propose des activités sportives à ceux et celles qui n'osent plus mettre un maillot de bain ou un jogging et des baskets. Cekidis

Mardi 22 octobre : Obèse sous le regard de l'autre. Deux femmes de coeur, intelligentes et sensibles, engagées dans l'aide aux autres, osent vraiment dire tout ce qui ne va pas, leurs difficultés à vivre dans un corps qui est leur corps avant d'être un poids. A dire que le poids n'a rien à voir avec l'intelligence, la compétence, la gentillesse, l'honnêteté et qu'elles aimeraient bien qu'on les regarde juste comme n'importe quelle femme.

Mardi 29 octobre : La grossophobie sous l'oeil d'un sociologue et d'une psychologue. Le sociologue universitaire (Arnaud Alessandrin) et la psychologie praticienne (Laure Parcelier) du RéPPOP Aquitaine (Réseau de Prévention et de Prise en charge de l'Obésité en Pédiatrie) se retrouvent pour décrypter ensemble ce phénomène nouvellement nommé pour mieux définir les problèmes engendrés par le rejet et le mépris de l'autre, si différent soit il. Est il nécessaire d'aggraver ou amplifier une souffrance par notre attitude sans empathie ? 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don