Accueil
La face divine de Vincent van Gogh
Partager

La face divine de Vincent van Gogh

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 11 juillet 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 La face divine de Vincent van Gogh

Si on connaît mondialement l'œuvre de Vincent van Gogh, sa personnalité et sa vie spirituelle sont moins explorées. Grâce au pasteur évangélique Mike Mac Gowan, entrons dans la foi chrétienne du peintre hollandais, pasteur protestant durant plusieurs années dans la région du borinage wallon.
 

©Wikipedia ©Wikipedia

La rencontre décisive s’est produite au début des années 1970. Mike Mc Gowan, se disant alors athée à l’époque, écoute un extrait musical relatant la personnalité de l’artiste hollandais. Ajoutez à cela le parcours dans une exposition dédiée à van Gogh et le mélange fut parfait pour susciter une émotion intense dans le cœur de notre intervenant. La rencontre avec le peintre devient pour lui l’occasion d’explorer l’univers spirituel d’un homme en souffrance mais qui, tout au long de sa vie, n’aura pas manqué de compatir avec les souffrances d’autrui. C'est donc cette existence tourmentée que le pasteur Mike Mac Gowan nous propose de découvrir aujourd'hui dans ce podcast d'1RCF ! 

 

 

Une foi chrétienne jamais vraiment définie ?

 

 

Le grand-père et le père de Vincent étaient tous deux pasteurs de l’église réformée dans les environs de Leyde. Un contexte familial marqué par une activité de commerce de l’art et de dévouement dans la charge pastorale. Une tradition que le fils aîné de la famille voudra reproduire en se formant à la théologie et en allant accomplir son ministère de pasteur dans le borinage wallon. Malheureusement pour lui, cette expérience ne rencontrera pas un vif succès auprès de ses pairs. Se voulant proche des pauvres, il n’est pas reconnu dans sa mission de compassion avec les mineurs qu’il accompagne parfois jusqu’au fond des charbonnages, ou à qui il aime donner ses propres chemises. 

 

Cet échec le mène alors à renier sa famille et son église qu’il désigne d’hypocrite. S’en suivra une période de doutes, de remise en question de sa foi personnelle. L’illusion d’une église vraiment “évangélique” est totale ! Toute sa vie, Vincent van Gogh a lu L'imitation de Jésus-Christ de Thomas A Kempis, son ouvrage de référence qu’il tentera sans cesse de mettre en pratique à son tour. 

 

Quelles étaient les souffrances de cet artiste en quête permanente de Dieu ? Comment cette vie spirituelle s’épanouissait-elle dans son art ? 

En écoutant ce podcast, ce sont des réponses à ces questions et une autre analyse de l'artiste que vous découvrirez. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le 16/17 © tous droits réservés
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
16/17

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don