Accueil
La 57e édition du Festival de La Chaise-Dieu, entre tradition et réinvention
Partager

La 57e édition du Festival de La Chaise-Dieu, entre tradition et réinvention

Un article rédigé par Martin Obadia - RCF Haute-Loire, le 14 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
3 questions à La 57e édition du Festival de La Chaise-Dieu entre tradition et réinvention

Le voile vient de se lever sur la programmation de la 57e édition du Festival de musique de La Chaise-Dieu. Elle se tient du 17 au 27 août 2023. Cette première programmation pour Boris Blanco propose de s'inscrire dans la tradition tout en apportant un souffle nouveau.

Boris Blanco et le visuel de cette 57e édition qui se tiendra du 17 au 27 août 2023 Boris Blanco et le visuel de cette 57e édition qui se tiendra du 17 au 27 août 2023

L'édition 2023 du Festival de La Chaise-Dieu dévoilée ce jeudi va proposer une programmation qui s'inscrit dans la droite ligne des précédents opus mais avec une part de "réinvention" impulsée par son directeur Boris Blanco. Son mantra d'ailleurs "se réinventer sans se trahir".

 

Cela passe notamment par le respect de lignes directrices qui font le sel du festival, c'est à dire la musique sacrée, le piano et violon mais aussi les grands ensembles et ensembles symphoniques. Ce sont d'ailleurs ces ensembles qui sont particulièrement mis sur le devant de la scène par la direction avec, sur certains concerts plus de 100 musiciens sur scène ou plus de 40 choristes.

Un cycle autour de Beethoven et avec des artistes familiers du grand public

 

La 57e édition qui s'ouvrira par la 5e symphonie de Mahler marque aussi le début d'un cycle sur les 9 symphonies de Beethoven. A partir de cette année et jusqu'en 2026, année de ses 60 ans, le festival va proposer des symphonies du compositeur allemand. Elles seront toutes construites en partenariat avec l'orchestre "Consuelo" et le violoncelliste et chef Victor Julien-Laferrière. L'objectif est de les capter pour les proposer ensuite en albums.

 

Le festival voit aussi revenir sur le plateau casadéen le violoniste Renaud Capuçon qui sera accompagné de l'Orchestre de chambre de Lausanne. Pour Boris Blanco "le Festival de La Chaise-Dieu se doit d'accueillir ce qui se fait de mieux. Renaud Capuçon est le plus grand violoniste français et en plus c'est un magnifique chef d'orchestre". En écho on peut aussi citer la venue du pianiste Alexandre Kantorow. Ce pianiste d'origine clermontoise, "grande star planétaire", grand prix du concours Tchaïkovski vient pour la première fois. Lui interprétera le Triple Concerto de Beethoven avec l'Orchestre National d'Auvergne.

"Génération Chaise-Dieu", un incubateur de jeunes talents

 

Le festival de musique lance, dans la lignée des résidences toutes l'année, un incubateur à jeunes talents avec "Génération Chaise-Dieu". Le principe : accompagner des jeunes en fin d'études ou en début de carrière et permettre "à la fois au festival de découvrir ces jeunes musiciens, à la fois pour ces jeunes musiciens de se faire découvrir et à la fois pour le public qui est parfois éloigné de la musique classique d'avoir une porte d'accès" près de chez eux.

 

Car le festival va accueillir 3 ensembles de musique de chambre pendant 10 jours. Il bénéficieront de cours publics avec 3 artistes en résidence. Chaque jour ces musiciens donneront un concert gratuit dans un village ou une ville de Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. 

 

Un feu d'artifice marquera l'ouverture à La Chaise-Dieu du festival le 18 août. La billetterie pour les 32 concerts payants ouvre le 27 avril prochain. Boris Blanco a répondu aux questions de RCF dans une interview. Elle est à écouter en haut de cet article.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don