Accueil
"Irak, entre la peur et l'espoir"
Partager

"Irak, entre la peur et l'espoir"

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Dans Contre Courant, Florence Gault vous emmène à la rencontre de ces chrétiens d'Irak qui ont dû fuir la plaine de Ninive à l'été 2014 lors de l'invasion de l'organisation Etat islamique.

Depuis le 17 octobre 2016, se joue à Mossoul (Irak) une bataille de grande ampleur. La deuxième ville d’Irak est tombée aux mains de Daech en juin 2014. Le combat oppose les jihadistes de l’organisation Etat islamique qui résistent de manière acharnée dans la vieille ville et les forces de sécurité irakiennes, soutenues par la coalition internationale.

 

Les chrétiens s'interrogent sur leur avenir

L’armée a réussi en octobre et en novembre dernier à libérer les villages chrétiens. C’est le cas, par exemple, de Qaraqosh, qui était la plus grande ville chrétienne d’Irak. Six mois plus tard, les stigmates laissés par Daech sont encore visibles. Le village de Batnaya a été presque entièrement détruit, bombardé par la coalition internationale afin d’en déloger les jihadistes. Après le choc psychologique de la découverte des dégâts, les chrétiens s’interrogent aujourd’hui sur leur avenir.
L’espoir de la libération a cédé la place à l’attente. L’attente de la reconstruction, l’attente de rentrer chez soi, l’attente d’une stabilité politique. L’attente d’un jour meilleur. Qui peut-être ne viendra jamais.
 

Un reportage réalisé en partenariat avec Fraternité en Irak.

 

img_5561.jpgimg_5381.jpg

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don