Accueil
Hommage à Anne Dufourmantelle
Partager

Hommage à Anne Dufourmantelle

Un article rédigé par Béatrice Soltner - RCF, le 24 juillet 2017  -  Modifié le 1 février 2024
La philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle est morte à l'âge de 53 ans, vendredi 21 juillet. Elle tentait de sauver des enfants de la noyade dans le Var.
Hannah Assouline - Anne Dufourmantelle est décédée à Ramatuelle le 21 juillet 2017 Hannah Assouline - Anne Dufourmantelle est décédée à Ramatuelle le 21 juillet 2017

Vendredi 21 juillet 2017, la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle est morte après avoir sauvé de la noyade deux enfants. Ses obsèques ont lieu mardi 25 juillet à Ramatuelle. Anne Dufourmantelle était l'auteur de nombreux ouvrages, dont "De l'hospitalité", avec Jacques Derrida (éd. Calmann-Lévy, 1997), "Dieu, l'amour et la psychanalyse", avec Jean-Pierre Winter (éd. Bayard Jeunesse, 2011) ou "Éloge du risque" (éd. Payot, 2011). Éditrice pour les éditions Calmann-Lévy, elle collaborait depuis 2007 au journal Libération.

En septembre 2015, Anne Dufourmantelle était sur RCF à l'occasion de la parution de son livre "Défense du secret" (éd. Payot). Elle livrait une réflexion passionnante pour dénoncer un impératif de la transparence qui court dans notre société.
 

Réactions sur Twitter

 

 

 

 

Redonner sa place au secret

Que ce soit sur les plateaux télé, sur les réseaux sociaux, mais aussi dans le domaine de l’édition, et même en politique: il est de bon ton aujourd’hui de se dire, de se dévoiler, de révéler son histoire ou celle des autres. Cette obsession de la transparence est très forte, elle envahit la sphère publique mais elle s’immisce aussi dans la vie amoureuse et familiale. Ainsi existerait-il un droit de savoir, et de tout savoir, sur l’autre: une obsession qu’il est crucial de penser et d'interroger.

Un impératif de transparence qui procède d'une "logique perverse". Dans ce contexte où le secret apparaît comme une "forteresse à ouvrir", l'individu est un être lisible et prévisible. Soit une victime à la merci du pouvoir. Or, le pouvoir étant dans notre société contemporaine, principalement économique, cela revient à faire de chacun des objets, tout autant que ceux que l'on cherche à vendre.

Anne Dufourmantelle explique que cette exigence de transparence est l'héritage d'un contexte historique où l'on a sans doute abusé du secret. Le développement foudroyant des biotechnologies vient servir une société libérale qui a tout intérêt à faire des êtres humains des addicts.

 

Emission réalisée en septembre 2015

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don