Accueil
Grace Kelly en 6 films
Partager

Grace Kelly en 6 films

Un article rédigé par Fabien Genest - RCF, le 20 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
La Symphonie du cinéma D’Hollywood à Monaco, il était une fois Grace Kelly

Il y a 40 ans, le 14 septembre 1982, Grace Kelly disparaissait. Mythe hollywoodien dans toute sa quintessence, l’Américaine avait tourné seulement 13 films, mais non des moindres, avant de croiser, comme dans le contes de fée, la route d’un prince qui allait faire d’elle, à 27 ans, sa princesse, à Monaco, paradis des stars et des grandes fortunes.

© Paramount Pictures. Cary Grant et Grace Kelly dans La Main au collet en 1955. © Paramount Pictures. Cary Grant et Grace Kelly dans La Main au collet en 1955.

Avec Gary Cooper dans "Le Train sifflera trois fois"

Dans Le Train sifflera trois fois, on peut entendre Do not forsake me oh my darling (Ne m’abandonne pas ma chérie), chanté par Tex Ritter sur une musique de Dimitri Tiomkin. Ce classique de Fred Zinnemann, que l’on ne présente plus, va révéler Grace Kelly, qui n’est alors âgée que de 22 ans.  Ce n’est que son deuxième film après avoir tourné l’année précédente, en 1951, dans 14 Heures, d’Henry Hataway. C’est justement après l’avoir remarquée que Gary Cooper va la faire engager comme premier rôle féminin à ses côtés. Le Train sifflera trois fois la révélera et lancera définitivement sa carrière.

 

"Mogambo": romance africaine et le face à face avec Ava Gardner

En 1953, un autre grand cinéaste de westerns choisit Grace Kelly, non pas pour un film de cow boys, mais pour une grande fresque romanesque au soleil d’Afrique aux côtés de Clark Gable et Ava Gardner qui chante les vers du poète écossais Robert Burns, écrits en 1782...  Comin' through the rye: En traversant le champ de seigle, chante Ava Gardner devant Grace Kelly et Clark Gable dans Mogambo. John Ford adapte en 1953 Red Dust, de Victor Fleming et transpose l’action du film de l’Indochine aux colonies britanniques de l’Afrique orientale. Tourné en grande partie en décors naturels dans des décors somptueux au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie, Mogambo réunit tous les ingrédients du succès : un décor propice aux passions, une intrigue amoureuse et deux rivales : la blonde Grace Kelly, jeune épouse d’un anthropologue anglais venu étudier les gorilles et la brune Ava Gardner, une aventurière américaine à la sensualité qui va faire tourner la tête de Clark Gable qui joue un chasseur de bêtes sauvages. Là encore, c'est à la suite du tournage que le grand Alfred Hitchcock remarque Grace Kelly et va en faire son interprète féminine principale dans trois films qu’il tournera en moins de deux ans, entre 54 et 55 : Le Crime était presque parfait, Fenêtre sur cour et enfin La main au collet.

 

"Le Crime était presque parfait" et la rencontre avec "Hitch"

C’est à l’adolescence qu’elle prend sa décision. Grace Kelly sera actrice malgré la réticence dans un premier temps de ses parents, John, un entrepreneur et ancien triple champion olympique d’aviron et Margaret, elle aussi, ancienne sportive, championne de natation et mannequin. Découvreur de talents et adepte de jolies actrices, Alfred Hitchcock fera naturellement de Grace Kelly, après Joan Fontaine et Ingrid Bergman, l’une de ses égéries. Et la première fois, c’est en 1954 dans Le Crime était presque parfait d’où s’échappe ce Love theme ou thème de Margot et Mark, associé aux personnages que jouent Grace Kelly et Robert Cummings. Alors que l’on doit la musique à Dimitri Tiomkin.

 

Alfred Hitchcock: La subtile sensualité de Grace, son sex-appeal tout en élégance, me séduisait

 

"Fenêtre sur cour": chef d'oeuvre absolu

On doit la magnifique Suite numéro 4 de Lisa dont on ne se lasse jamais, à Franz Waxman pour Fenêtre sur cour, chef d’oeuvre en bonne place dans le panthéon du maître du suspense qui aurait continuer à faire tourner Grace Kelly, son actrice fétiche, sans son renoncement. Six ans après son mariage, Alfred Hitchcock lui proposa en effet de rejouer dans Pas de printemps pour Marnie aux côtés de Sean Connery. Après avoir accepté dans un premier temps, l'actrice finira par refuser.

 

"La Main au collet": Cary Grant et une french Riviera rêvée

La BO de La Main au collet est composéé par Lyn Murray. Une ode au bonheur pourrait-on dire dans ce film aux côtés très "dolce vita à la française" où la caméra d’Hitchcock sublime les paysages de la Côte d’Azur. Grace Kelly incarne la fille d’une richissime veuve américaine courtisée par un monte-en-l’air qui a les traits de Cary Grant, cambrioleur rangé des voitures, occupé à laver son honneur après une série de vols de bijoux pour lequel il est soupçonné.

 

"Haute Société": le dernier film

En 1956, Haute Société sera son dernier film avant son mariage avec Rainier III de Monaco. L’actrice américaine, qui vient de remporter l’année précédente le Golden Globe et l’Oscar du meilleur rôle féminin pour Une Fille de la province, de George Seaton, est au faîte de sa gloire. Elle donne la réplique au chanteur acteur Bing Crosby que Charles Walters a choisi pour ce film musical comportant plusieurs chansons interprétées notamment par Frank Sinatra et Bing Crosby, à l’image de True love qui ponctue le film dans une scène où Grace Kelly et Bing Crosby sont tous les deux sur un bateau. Pour la petite histoire, la musique a été spécialement composée par Cole Porter et sera reprise en 1957 par Ricky Nelson.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don