Accueil
Grace Kelly d'actrice à princesse
Partager

Grace Kelly d'actrice à princesse

Un article rédigé par Thierry Lionnet, Tom Baraffe - RCF, le 16 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'Entretien de la semaine Grace de Monaco racontée par Jean des Cars

Il y a 40 ans disparaissait Grace Kelly. Une actrice, la préférée d'Hitchcock, mais aussi une princesse, celle de Monaco. ''Elle a marqué la principauté d’une façon unique", selon Jean des Cars. Le journaliste et écrivain proche de la famille Grimaldi lui rend hommage. Retour sur le destin de la femme qui a su mettre "le Rocher" sur le devant de la scène.

Grace Kelly en 1953 ©wikimediacommons Grace Kelly en 1953 ©wikimediacommons

40 ans après sa mort toujours une icône

 

Sa mort il y a 40 ans, a marqué le monde entier. À l'âge de 52 ans, Grace Kelly est morte le 14 septembre 1982, dans un accident de voiture sur la route du cap d'Ail à La Turbie, non loin de Monaco. Aussitôt les images de la voiture renversée au bas de la falaise on fait la une des journaux. Alors que l'Amérique pleurait d'avoir perdu une de ses icônes, "le Cambodge des Khmers rouges… a quand même décrété un deuil national de trois jours à la mémoire de la princesse", rapporte Jean des Cars.

 

Une courte carrière dans le cinéma

 

Avant de devenir princesse de Monaco, Grace Kelly était actrice. Aussitôt après son mariage avec le prince de Monaco, Rainier III, elle a abandonné sa carrière dans le cinéma. Elle avait pourtant reçu plusieurs prix, dont l’Oscar de la meilleurs actrice pour "Une fille de province" de George Seaton en 1955. Elle était aussi devenue l’actrice fétiche de Hitchcock dès 1954 avec "Le crime était presque parfait", puis "Fenêtre sur cour" et "La Main au Collet".

 

Une rencontre arrangée avec le prince

 

À l'occasion du festival de Cannes de 1955, Grace Kelly a rencontré le prince Rainier III lors d'une séance photo avec des journalistes de Paris Match. Cette rencontre, qui pourrait sembler "anodine", était en réalité au centre d'enjeux importants. Le célèbre milliardaire grec Aristote Onassis, proche de Rainier III, l'avait convaincu que le meilleur moyen pour attirer la jet-set et les milliardaires sur le Rocher était de se marier avec une actrice américaine. "Pour sauver Monaco et le tourisme, il n'y a qu'un mariage du prince avec Marilyn Monroe ou Grace Kelly", aurait-il dit à Rainier III. Celui-ci préféra Grace Kelly, plus "bourgeoise" que Marilyn Monroe...

 

Rainier III voulait aussi prendre ses distances avec la France et se rapprocher des États-Unis. Son objectif était d’asseoir sa souveraineté sur la cité-État. Les origines américaines de Grace Kelly ont été source de tension avec la France de De Gaulle. Ce dernier ayant peur qu'elle soit un pion des États-Unis pour servir leurs intérêts dans la région. Mais "elle était au service de Monaco", précise Jean des Cars.

 

Princesse de Monaco, un nouveau rôle

 

En 2007, le musicien Mika a nommé une de ses chansons "Grace Kelly" (295 millions d'écoutes sur Spotify). Elle évoque ces musiciens qui essaient de changer de personnalité pour plaire au public. Grace Kelly a-t-elle interprété son rôle de princesse ? Le mariage de Grace Kelly et Rainier III en 1956 a marqué le début d’un nouveau rôle pour Grace Kelly : être le visage de la principauté à l'international. La cérémonie a d’ailleurs grandement était médiatisée et "mise en scène par une firme du cinéma d’Hollywood", précise Jean des Cars. Un jour, la princesse a raconté à la femme du journaliste que sa vie "était comme un film où on doit préparer son rôle en s’entraînant". 

 

Sans Grace Kelly, Monaco n’aurait probablement pas eu le même prestige que d’autres micro-États européens comme Saint-Marin, Andore et le Liechtenstein qui sont moins connus.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don