Accueil
Feu le vieux monde : Sophie Vandeveugle enflamme nos consciences

Feu le vieux monde : Sophie Vandeveugle enflamme nos consciences

Un article rédigé par Frédérique Petit - RCF Bruxelles, le 13 juillet 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Le roman de l'été "Feu le vieux monde" - Sophie Vandeveugle (ed. Denoël)

Pour cette première chronique de l'été, je vous propose mon coup de cœur... du printemps... Le premier roman d'une toute jeune autrice belge : Feu le vieux monde, de Sophie Vandeveugle...

 

Incendie de forêt - © Pixabay Incendie de forêt - © Pixabay

Le roman s'ouvre sur une aube. Un matin d'été, il fait déjà chaud, l'air est irrespirable. Dans sa chambre à l'étage de la petite maison de brique au fond d'une impasse de Bas Les Monts, une fillette s'éveille. La nature et les humains suffoquent déjà sous la chaleur. Au loin des fumées s'élèvent des collines. Et soudain dans la torpeur du jour qui se lève, un bruit assourdissant : de gros avions survolent la petite ville... et la fillette court réveiller sa maman avec cette question : tu crois que Nino est en dessous ? Nino, le fils, le frère parti depuis trois semaines sur le front...

Ces premières pages nous plongent dans un univers de guerre, mais pas la guerre comme on l'entend... entre les hommes... Non, ici, tous les hommes jeunes ont été mobilisés pour la guerre contre les incendies de forêt qui ravagent la région. Mobilisés oui, comme en 14 ou en 40. Mobilisés, formés en vitesse pour partir au front et lutter contre les gigantesques incendies qui brûlent tout... A Bas Les Monts, on n'a jamais connu ça : ces journées sans pluie qui se succèdent, cette sécheresse, cette chaleur de plomb...

Sur le front, il y a donc les 'mobilisés, les enfants de la région : le jeune Nino, le fils, le frère. Mais aussi Joseph, l'étudiant venu de la ville, le silencieux, qui note, qui consigne, essaye de saisir ce qui se passe. Ou encore Montiel, le chef de la brigade, et puis Tommy, le comique, Moineau, le plus âgé de la bande, surnommé ainsi pour le sifflement qu'il émet en dormant... et Jean Capelli, qui n'a pas de surnom, le seul venu du quartier riche de Bas Les Monts...

Sans cette guerre contre les incendies, les mobilisés ne se seraient jamais rencontrés. Sophie Vandeveugle raconte leur quotidien comme celui de soldats au front : des longues heures de bataille harassantes, le danger, la peur, la fatigue, la camaraderie qui s'installe entre les hommes. Les nouvelles venues de l'arrière, parfois bonnes, parfois mauvaises...

Feu le vieux monde, c'est le regard d'une jeune femme - Sophie Vandeveugle a 25 ans - sur ce qui est en train de se passer sous nos yeux : le dérèglement climatique, la terre qui souffre et l'humanité qui regarde ailleurs... jusqu'au moment où elle ne peut plus reculer, à l'image des habitants de Bas Les Monts, forcés de fuir face aux incendies.

Nino, le héros de Sophie Vandeveugle, ne veut plus de ce monde. Il veut protéger la nature, les animaux, et surtout pas les manger, il en veut aux autorités qui savaient mais qui n'ont rien fait. Nino qui appelle ses camarades à laisser brûler ce vieux monde pour en reconstruire un nouveau, plus juste et plus respectueux du vivant.

C'est donc un roman engagé qui vous remue, qui vous invite sincèrement à réfléchir au monde dans lequel on vit. Mais c'est aussi - et il faut le souligner - un petit bijou d'écriture. Il y a de très belles pages, vraiment, Sophie Vandeveugle montre une maîtrise incroyable du récit, des dialogues. Le fond du propos est d'une grande violence, mais la forme est d'une telle beauté. Un vrai coup de cœur.

Feu le vieux monde, de Sophie Vandeveugle paru chez Denoël.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© rcf
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le roman de l'été

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don