Accueil
Fadi, un scout syrien qui a retrouvé le bonheur en France
Partager

Fadi, un scout syrien qui a retrouvé le bonheur en France

Un article rédigé par Laetitia Forgeot d'Arc - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Grâce au scoutisme en France, Fadi, syrien, témoigne de la paix possible, de l'importance de l'amitié et de la solidarité.

Cela fait six ans que la guerre sévit en Syrie. Fadi est arrivé en France il y a plus d’un an. Il est aujourd’hui chef scout, dans le Berry.
 

En Syrie, des scouts viennent en aide aux personnes à la rue

Fadi est né à Alep. Il vivait à Homs. Il a fait partie d’un mouvement qui n’est pas le scoutisme, mais qui était proposé par l’Eglise orthodoxe en Syrie. "Nous étions une quarantaine de personnes, des jeunes. Dans chaque groupe il y avait un chef qui gérait sept personnes. Nous étions dans une école. Nous lisions la Bible, nous faisions des jeux, nous prenions le goûter ensemble et nous finissions par un temps de prière" explique-t-il.

De grandes similarités avec les mouvements scouts tels qu’on peut les croiser en France. Depuis que la guerre a commencé, ils n’ont pas arrêté de faire des activités. "Moi j’ai arrêté à l’âge de seize ans. Mais deux de mes amis ont continué. Ils font moins de camps que d’habitude. Après, avec l’augmentation du nombre de sans abris, ils vont désormais dans les églises pour aider ces personnes à la rue" ajoute-t-il. Malgré l’importance du nombre de mouvements scouts en Syrie, Fadi confie n’avoir jamais fait d’activités avec des scouts musulmans. "Chacun fait son camp de son côté" explique-t-il.
 

Fadi, lycéen syrien en France

Fadi est arrivé à Châteauroux il y a un an et demi. Il a notamment pu rencontrer les scouts du Berry. "C’était un samedi. J’étais avec ma famille. Nous avons décidé d’aller voir le forum des associations. J’ai vu des scouts et je suis allé leur demander ce qu’ils faisaient. Cela m’a intéressé. J’ai passé un après-midi avec eux et maintenant cela fait dix mois que je suis avec eux" précise-t-il.

Au sein des Scouts et Guides de France, Fadi a ainsi pu exercer des fonctions de chef. Ce qui le rend heureux aujourd’hui. "Cela m’a apporté le bonheur car j’aime beaucoup jouer avec les enfants. J’aime bien leur apprendre des choses, comment on peut vivre dans la nature, tous ensembles." Aujourd’hui, Fadi souhaiterait passer son diplôme du Bafa. Il a fait un des trois stages réglementaires. En parallèle, il suit sa scolarité au lycée en France.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don