Accueil
Éric-Emmanuel Schmitt, un roman philosophique et spirituel aux origines de la modernité
Partager

Éric-Emmanuel Schmitt, un roman philosophique et spirituel aux origines de la modernité

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'Invité de la Matinale Eric-Emmanuel Schmitt publie "La porte du ciel"

Et si le principal défaut de la modernité était de nous rendre apathiques ? Dans "La Porte du ciel" (éd. Albin Michel), le deuxième tome de l’immense fresque qu’entame Éric-Emmanuel Schmitt, il nous conduit au IIIe millénaire av. J.-C., en Mésopotamie. Là où tout a commencé pour notre civilisation : les villes, l’écriture, les classes sociales… Le jeune héros s’étonne de ce qui ne nous étonne plus. L’écrivain-philosophe, qui entend délivrer une leçon de civilisation, s’en donne à cœur joie.

"La spiritualité est une réaction à l'invention humaine, à la modernité de l'époque", Éric-Emmanuel Schmitt le 14/12/2021 sur RCF - Crédit Simon Marty / RCF "La spiritualité est une réaction à l'invention humaine, à la modernité de l'époque", Éric-Emmanuel Schmitt le 14/12/2021 sur RCF - Crédit Simon Marty / RCF

Éric-Emmanuel Schmitt se lance dans une nouvelle fresque romanesque

Il entame un projet totalement inédit. Célèbre pour ses nombreux romans, comme "Oscar et la dame rose" (2002), "L’Évangile selon Pilate" (2005) ou encore "La part de l’autre" (2005), mais aussi pour ses essais et ses pièces de théâtre, avec des traductions dans le monde entier, et des millions d’exemplaires vendus, Éric-Emmanuel Schmitt se lance cette fois dans une immense fresque romanesque. 

"La Traversée des temps" est une octalogie sur l’histoire de l’humanité, dont les deux premiers tomes sont déjà parus. Après "Paradis perdu" en février 2021, il vient de publier "La Porte du ciel". Pour beaucoup, il se dévore en quelques jours, pour ne pas dire en quelques heures. Le tome 3 arrivera-t-il suffisamment tôt pour les plus impatients ? Éric-Emmanuel Schmitt "espère" publier un tome chaque année…

Le romancier fait tout pour qu’on "ne lâche pas" son livre, il ne s'en cache pas. Avec cette nouvelle série romanesque, Éric-Emmanuel Schmitt veut nous faire faire "des immenses voyages, dans le temps, dans nos peaux, dans nos mentalités pour ré-épouser le monde avec fraîcheur". Pour le premier tome, il dit avoir "vécu il y a 8.000 ans dans une nature absolument généreuse où il y avait très d’hommes". Pour le deuxième, il vient de "passer un an entier en Mésopotamie au troisième millénaire av. J.-C. !"

 

Aux origines de la modernité

L’histoire se passe donc en Mésopotamie, "cette période de l’histoire qui a nous a constitués et à laquelle nous devons beaucoup et que nous ignorons". Au troisième millénaire av. J.-C., Noam, son héros affecté d’immortalité, assiste à la naissance des choses. "Il s’étonne de ce qui ne nous étonne plus", de la formation des villes, de l’apparition des classes sociales, des découvertes en astronomie, et surtout de la naissance de l’écriture…

On y retrouve deux personnages de la Bible : Nemrod, ce tyran qui a fait construire la tour de Babel, et Abraham. Pour Éric-Emmanuel Schmitt, le prophète incarne, "avec son peuple de pasteurs et de nomades, une réaction par rapport à la modernité qu'est la ville, la civilisation urbaine, l'accumulation des richesses, la réussite qui tient au fait de briller et d'entasser". À travers le patriarche, le message que fait passer le philosophe, "c'est de dire que la terre n'appartient à personne, que la vie est là où nous vivons, et qu’une vie réussie ce n'est pas une vie qui thésaurise, c'est une vie qui vit selon certaines valeurs".

 

La spiritualité née en réaction à la modernité

Éric-Emmanuel Schmitt est allé puiser dans la spiritualité judéo-chrétienne pour écrire "La Porte du ciel". Pour le philosophe, "la spiritualité est une réaction à l'invention humaine, à la modernité de l'époque" : "On a une vue totalement biaisée de ces choses-là, dit-il, on pense que le judaïsme c'était la modernité de son temps, eh bien non c'était une réaction à la modernité du temps."

Avec ce qui est à la fois un roman d’aventure, mais aussi une histoire d’amour, un récit historique et un texte spirituel, l’écrivain veut conduire son lecteur "à réfléchir sur ce qui nous constitue, les invariants, c’est-à-dire la nature humaine, et les variants, c’est-à-dire notre histoire".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don