Accueil
"En thérapie" : pourquoi faut-il regarder la série ?
Partager

"En thérapie" : pourquoi faut-il regarder la série ?

Un article rédigé par Stéphanie Gallet, Amélie Gazeau - RCF, le 27 avril 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Effervescence Sur le divan d'Effervescence (avec En thérapie bien sur !)

Lorsqu'on sait qu'un Français sur trois consulte un psy, on comprend pourquoi Arte a récemment sorti la deuxième saison de "En Thérapie". Une série réalisée par Éric Toledano et Olivier Nakache. Une immersion chez le psy, un huis clos intimiste, drôle et bouleversant qui nous rassure sur nos fragilités et nos projections. Stéphanie Gallet et ses chroniqueurs nous expliquent pourquoi il faut absolument se laisser tenter par cette série phénomène et passer un chouette moment sur votre canapé (ou votre divan).

Photo saison 2 d'"En thérapie"/ Arte.tv Photo saison 2 d'"En thérapie"/ Arte.tv

Un Français sur trois a déjà consulté un psy

 

Lorsqu'on sait qu'un Français sur trois a déjà consulté un psy, on comprend le succès de la série "En thérapie". Les Français n'ont pas peur de s'allonger sur le divan et la tendance ne fait qu'augmenter depuis une vingtaine d'années. Au début des années 2000, Au début des années 2000, seulement 5% de la population faisait appel à un thérapeute  ! Stéphanie Gallet et les chroniqueurs David GroisonLaetitia Forgeot d’Arc et  Stéphane Coviaux décryptent la série phénomène "En thérapie". Asseyez-vous tranquillement dans votre canapé , c'est reparti pour 35 séances de psy avec le flegmatique Philippe Dayan interprété par Frédéric Pierrot. 

 

La série qui sonde l'intimité des Français et dresse le portrait de la France

 

Dans la série, on suit l'évolution du psychanalyste Philippe Dayan et de ses quatre patients à la sortie du premier confinement au printemps 2020. Arte propose 35 épisodes de 20 minutes chacun environ. "C'est vraiment une série sur ce qui peut se passer dans une séance de psychanalyse donc sur la parole, sur la quête de soi, d'essayer de se comprendre [...] et puis il y avait en filigrane, dans cette première saison, comment  la société française, de façon intime avait été marquée, par les attentats du 13 novembre et là [dans la deuxième saison NDLR] comment on est tous collectivement heurtés, marqués par cette crise sanitaire" résume David Groison, directeur des titres adolescents pour Bayard Jeunesse.

 

Une série intimiste et juste dans laquelle nous pouvons chacun facilement nous projeter au vu des caractères très différents des patients et de leurs modes de vie.

 

"En thérapie" une approche trop "psychanalytique" ?

 

 Laetitia Forgeot d’Arc, ancienne directrice de RCF Alsace, attire notre attention sur le fait que la série soit très (trop ?) "freudienne". On parle en effet beaucoup de "divan" et "d'analyse". Une vision uniquement psychanalytique qui n'est pas toujours ajustée. Pour Laetitia Forgeot d'Arc "aujourd'hui, les patients qui sont suivis, notamment depuis la crise Covid, et il y a énormément de façons différentes d'accompagner les enfants, les adultes, avec des psychologues, avec la psychiatrie...".

 

 David Groison souligne, lui, la réussite pédagogique de la série qui "dédramatise le fait d'aller chez le psy". Une vulgarisation nécessaire dans certains foyers où la psychologie et la psychanalyse peuvent encore être des sujets très tabous. "À une époque où on flatte beaucoup les approches comportementalistes, c'est assez intéressant de retourner quand même aussi à cette idée d'aller creuser au plus profond des êtres" ajoute-t-il.

 

Une série sur la parole mais aussi sur les corps, des duos qui se font face et des vies qui s'entrechoquent, c'est ce qui vous attend dans cette deuxième saison de "En thérapie". On profite également d'un beau casting avec de nouveaux acteurs : Charlotte Gainsbourg, Jacques Weber, Aliocha Delmotte, Suzanne Lindon et évidemment Frédéric Pierrot, l'irremplaçable Docteur Dayan. Une série qui fait du bien, comme une séance de psy réussie ! 

 

Bande annonce de la saison 2 de la série "En Thérapie"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don