Accueil
En résistance
Partager

En résistance

RCF Rennes, le 15 février 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Cette semaine nous allons, une fois n’est pas coutume, vous présenter de nombreuses BDs, qui abordent le thème de la résistance sous toutes ses formes.

Le château des animaux (Dorison & Delep - Casterman) Le château des animaux (Dorison & Delep - Casterman)

Coup de coeur 5
Le château des animaux de Dorison et Delep chez Casterman

 

Le château des animaux (Dorison, Delep - Casterman)

 

Avec le lapin César et le vieux rat Azélar, Miss B doit convaincre les animaux de ne surtout pas céder à la violence pour mettre fin au règne de Silvio...
Au château, la dictature continue. Grâce aux efforts de Miss B, les animaux se remobilisent avec peine pour faire renaître, en même temps que le printemps, le mouvement pacifiste des Marguerites. Mais Silvio ne l’entend certainement pas de cette oreille, et le taureau dictateur en a sous le sabot pour conserver son pouvoir. Toujours aidé par sa cruelle milice canine, il décide de faire embastiller les animaux rebelles au donjon. Qu’à cela ne tienne : Miss B et ses amis répondront une nouvelle fois par la ruse… et la solidarité !

Notre douce Miss Bangalore résiste encore et toujours, malgré les difficultés, pour symboliser la révolte passive et non violente. La route est encore longue, et même si la communauté d’animaux révoltés s'unit pour faire face à la tyrannie. On sent que tout peut changer d'un moment à l'autre, les injustices du tyran ayant fait souvent trop de mal à l’encontre des animaux exploités qui peuvent eux-aussi tomber dans la violence à tout moment. Arriveront-ils à ne pas céder à cette dernière comme les invite Miss B. La ruse et la solidarité auront-elles raison des manœuvres politiques du dictateur à conserver coûte que coûte le pouvoir ? La révolte sans violence peut-elle vraiment mettre un terme à l’inacceptable ? Car en face, Sylvio et sa milice n'hésitent pas, eux, à user de violence. Voici des questions soulevées et très bien amenées tout au long de la série d’une belle qualité d’écriture qui fait écho à notre monde d’aujourd’hui avec ses dirigeants qui n’hésitent pas à emprisonner quand ce n’est pas tuer ses opposants. Une série donc de qualité narrative mais aussi graphique. A la sortie du premier album en 2018, Delep a frappé fort les esprits pour une première œuvre. Avec une maîtrise de la mise en scène, de la couleur et d'un bestiaire animalier qui n’a rien à envier à Guarnido, le dessinateur de Blacksad (même si, ici, les animaux ne s’humanise pas, si ce n’est dans leurs expressions de visages : ils marchent tous à deux ou quatre pattes et quand il faut scier un arbre pour l’hiver, ils tiennent la scie dans leur bouche pour effectuer le travail). L’ensemble est vraiment remarquable et l’on peut, en plus, souligner le travail exemplaire sur les couvertures. Intelligente, bien écrite, avec des personnages forts et une juste gestion des émotions, ajoutez à cela un dessin de grande qualité et vous avez un vrai coup de cœur pour cette série

Le château des animaux (Dorison, Delep - Casterman)


Les amis de Spirou de Morvan, Evrard et Ben BK chez Dupuis 3.5

Marcinelle, septembre 1943. L'occupant nazi vient d'interdire la parution de Spirou ! Le jeune Flup et ses amis sont effondrés, car tous les cinq font partie du club des ADS, les Amis de Spirou. Ensemble, ils vont créer un magazine de BD satirique anti-nazi, avec toute l'innocence d'enfants décidés à appliquer le code d'honneur de leur héros de BD préféré. Ce qui ne va parfois pas sans dangers. Des vrais dangers, de ceux dont on meurt...

S'inspirant de l'histoire réelle de jeunes lecteurs de Spirou morts pour la Résistance tout en explorant l'histoire de Jean Doisy, le créateur des ADS, premier rédacteur en chef de Spirou et lui-même résistant, Jean-David Morvan et David Evrard proposent une formidable et touchante série jeunesse pour l'Histoire de Spirou et celle de l'humanité tout court. « Spirou, ami partout toujours ! », comme le dit si bien la devise des ADS !

 

Les amis de Spirou (Morvan, Evrard, Ben BK - Dupuis)

 

Les auteurs sont rôdés et ils connaissent leur métier sur le bout des doigts, après Irina et Simone - deux figures de résistantes dont ils ont publié la biographie pour le jeune public - ils continuent leur travail de mémoire et  de transmission avec ici, une légère dose d’aventures et de fantaisie (le récit est ici basé sur une histoire vraie mais modifiée). Nous avons les ADS de Marcinelle, les amis de Spirou, un club des sept, où l’amitié prend tout son sens, notamment lorsque l’une des ADS se retrouve orpheline. Inventivité et bienveillance côtoient la gravité de l’époque, en parallèle de cette histoire, nous suivons Jean Doisy, le créateur des ADS se confier à un ami prêtre, et regretter la mort de certains de ces jeunes. Aux dessins, David Evrard continue dans un style d’illustrations pour la jeunesse, un peu caricatural, qui permet de mieux supporter les événements vécus.  Les près de 70 pages se lisent sans déplaisir et sans lassitude, le dessinateur faisant preuve d’une mise en scène fluide et dynamique. Les couleurs de Ben BK finissant d’envelopper efficacement ce premier volume des Amis de Spirou, à faire découvrir aux plus jeunes à partir de 10 ans pour ne pas oublier ces hommes, ces femmes et ces enfants aux destins bouleversants. « Spirou, ami partout toujours ! », comme le dit si bien la devise des ADS !

Les amis de Spirou (Morvan, Evrard, Ben BK - Dupuis)


Nocean T1 Atari et Tika d'Efa chez Dupuis 3.5

Nocean (Efa - Dupuis)

Dans un futur où la montée des eaux a redessiné l'Europe, l'océan tel que nous le connaissions n'existe plus : c'est le Nocéan. Gérée par Systéma, une dictature néolibérale, la société vit au gré des conflits sociaux. Recueillie par une femme trop soumise au pouvoir à son goût, la jeune Atari rêve de s'engager, afin de venger sa mère activiste, tuée par la police quand elle était enfant. Profondément humaine, révoltée et intéressée par la tech, Atari va chercher à intégrer un groupe clandestin d'activistes : La goutte... Le premier pas d'une carrière de justicière sociale mais aussi d'une amitié avec Tika, une autre orpheline, avec laquelle elle va s'inventer Robin Hood des temps post-apocalyptiques. Car un autre monde est possible !

Efa, au commande de cette série, se retrouve dans la peau du scénariste, du dessinateur et du coloriste. L’auteur espagnol a travaillé dans un studio de dessin animé et s’est notamment fait remarquer chez nous par la série Alter Ego ou encore ses ouvrages sur les peintres Degas et Monet. Il propose avec Nocean, une série pour adolescents dans l’esprit des oeuvres à succès comme Divergente avec un univers dystopique entre post-apocalyptique et dictature cyberpunk. Après les effets désastreux du réchauffement climatique, la Terre s'est retrouvée bouleversée et l'humanité regroupée malgré elle dans une grande cité encerclée par un océan toxique et mort, sous la coupe autoritaire d'un regroupement de méga-corporations sans âme et sans scrupule. L’auteur propose une œuvre plutôt classique mais avec un sujet important à traiter pour notre jeunesse, à savoir la pollution et le réchauffement climatique, et si l’univers manque d’originalité pour les amateurs de récit dystopique, il se révèle efficace dans la narration et l’action dont la modernité du graphisme et la mise en scène nous proposent un joli spectacle, nous offrant plus de 60 pages de lecture sans temps mort. Ce que l’on peut aussi regretter, c’est son titre de Nocean qui après une introduction réussie, nous plonge non pas dans cet océan mort mais dans un univers urbain plutôt déjà vu. Tout en faisant une nouvelle apparition en fin d'album, on espère voir un univers plus maritime - et moins souvent traité - pour la suite de la série. [...] Une mise en page est réussie, donc, et l'on peut aussi évoquer ses personnages à la personnalité forte et au design lui aussi tranchant. Des personnages d’ailleurs fortement féminins, Atari étant élevée par une mère ayant - elle - perdue son enfant, la chef des résistants étant une femme au caractère et au physique bien trempés, et nos deux héroïnes, Atari et Tika sont bien reconnaissables, l’une avec son crâne rasé et sa mèche violette, l’autre avec sa veste et ses grandes dreadlocks rouges. On peut aussi souligner que les cases fourmillent de détails ce qui, avec des décors soignés, contribue fortement à nous immerger dans cet univers. On espère donc un deuxième volume un peu plus original avec peut-être le personnage de Tika mis en avant, nous dévoilant un peu plus sur sa personnalité et ses secrets qui pourrait lancer totalement cette série et peut-être gagner en profondeur.

Nocean (Efa - Dupuis)


Programmation musicale : 

Résiste, France Gall

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don